Saunier : définition & exemples

Nom masculin. Un saunier signifie : personne qui travaille à la production de sel et à sa récolte dans un marais salant ou dans une saline.

Féminin : saunière.

Synonyme : paludier.

 

À lire ici : des mots rares pour enrichir votre vocabulaire !

 

Saunier : traductions


anglais : salt worker

allemand : Der Salzwerker

espagnol : salinero

italien : salinaio

 

Exemples avec saunier


C’étaient de grandes barques venant de Noirmoutiers, chargées jusqu’au bord d’un sel blanc étincelant de mille paillettes, et montées par de pittoresques équipages : des hommes avec le grand tricorne des saulniers bretons, des femmes dont les coiffes étoffées, papillonnantes, avaient la blancheur et le scintillement du sel.

Alphonse Daudet, Jack

 

D’après le Livre rouge de l’abbaye de Troarn, les sauniers se réunissaient tous les ans sur les plages pour délimiter les salines par des alignements de grosses pierres.

Fabrice Mouthon, Le Sourire de Prométhée

 

Si les salines littorales étaient d’un meilleur rapport, les conditions de travail des sauniers restaient éprouvantes face au caractère corrosif du sel – le marais de Guérande fut ainsi proche de disparaître au tournant des années 1960 face à la concurrence du sel industriel et des projets de marina.

Samuel Depraz, La France des marges

 

À lire ici : que signifie « torve » ?

 

Étymologie


Autrefois salnier, puis saulnier (cf. l’exemple tiré de Daudet), dérivé du latin salinarius, « relatif aux salines » ou « fabricant de sel » (salinae « salines »), de sal, salis, « sel ». Sous l’Ancien Régime, le saunier désignait celui qui vendait du sel. Le faux-saunier était celui qui se livrait à la contrebande du sel. Pour rappel, sous l’Ancien Régime, le sel était une denrée dont la vente était contrôlée par le roi, qui touchait une taxe sur sa vente (« le droit du Roi »), effectuée dans des greniers à sel ou des chambres à sel. La « saunière » était le coffre dans lequel on conservait le sel pour l’usage domestique.

La ville de Lons-le-Saunier, chef-lieu du Jura, tire son nom de l’exploitation du sel qui y était faite.

Selon le Dictionnaire historique de la langue française, « saunier » entrait dans des locutions aujourd’hui disparues : il se fait payer comme un saunier, « il se fait payer comptant », « il se fait payer avec exactitude » (relevé par la 1re édition du Dictionnaire de l’Académie, mais pas employé à l’écrit en dehors) et avoir léché le cul au saunier, c’est-à-dire « avoir toujours soif » (XVIIIe siècle).

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *