113 Vues
Enregistrer

Déceptif : définition · exemples · étymologie · synonymes

Publié le 12/09/2023
0 commentaire

Définition de déceptif

Première définition

L’adjectif « déceptif » (déceptive au féminin) est un anglicisme de plus en plus courant qui peut avoir plusieurs significations. Dans son sens venu de l’anglais, déceptif veut dire « qui trompe, qui donne une impression faussée, qui est fallacieux ». Par exemple, on peut considérer qu’une publicité ou qu’une image est déceptive, ce qui signifie qu’elle trompe ou égare le consommateur. Prenons l’exemple d’une campagne de communication lancée par une entreprise de sodas, qui associe sa boisson au sport et à la bonne santé : on peut dire dans ce cas que cette publicité est déceptive, car un soda dégrade en général la santé des consommateurs. Cet emploi est plutôt rare, bien qu’il pourrait être en cours dans le vocabulaire militaire : la « déception » désigne l’ensemble des manœuvres qui ont pour objectif de tromper l’adversaire, par la simulation et la dissimulation (une opération pour faire croire que l’on va attaquer à un point A alors que l’on va attaquer un point B par exemple). On pourrait ainsi parler de « manœuvre déceptive ».

L’anglais deceptive a toutefois été emprunté au français de la Renaissance déceptif, « trompeur, qui cherche à tromper », correspondant lui-même au latin deceptivus, « propre à tromper, qui exprime une idée de tromperie »

Deuxième définition

Déceptif peut être employé, dans d’autres contextes, comme un synonyme de « décevant, décourageant ». C’est le sens dans lequel il est employé, par exemple, dans cet article de l’ina.fr qui cite un conseiller ministériel écrivant dans un cadre informel : « Je vous préviens, ça va être déceptif. Nous n’avons pas vraiment d’annonces à vous donner mais plutôt un calendrier des annonces à venir. ». Cet usage de déceptif se développe surtout dans la langue technocratique ou dans la langue managériale qui séduit facilement les classes de décideurs des grands centres urbains, Paris avant tout. Ce sont des populations importatrices d’anglicismes.

Conclusion

Quoi qu’il en soit, l’usage de cet adjectif sera très critiqué par la majorité des locuteurs francophones, notamment en France, chez qui l’usage des anglicismes est vivement rejeté.

Synonymes de déceptif

Décevant ou trompeur, fallacieux.

Étymologie

De l’anglais deceptive, introduit lui-même au XVIIe siècle à partir du français déceptif.