Sonner l’hallali : définition & origine de l’expression

Sonner l’hallali signifie : annoncer l’échec de quelque chose, annoncer la fin de quelque chose, proclamer sa victoire sur quelque chose.

 

Sonner l’hallali : origine de l’expression


L’hallali est un terme de chasse à courre, composé de « haler », « exciter les chiens » et de « à lui », sous la forme « ali ». L’hallali est le donc le cri pour exciter les chiens contre la bête aux abois, ou la sonnerie du cor qui a le même but puis, par métonymie, la mise à mort de l’animal.

Le Dictionnaire d’expressions et locutions (Sophie Chantreau, Alain Rey) la considère comme littéraire et un peu prétentieuse en raison du caractère aristocratique et archaïque de la chasse à courre. Encore faudrait-il que l’origine de l’expression soit sentie par ceux qui l’emploient.

Le terme peut être trouvé sous la forme ha la ly au XVIIe siècle :

[…] & quand l’ont est assuré, il faut sonner deux ou trois tons de grêle, & réjouir les Chiens d’une voie hautaine, disant ; Ha il s’en va là, il s’en va là, ha il s’en va là, ha la ly, il s’en va là ; puis il faut donner tous les Chiens de Meute.

Le Parfait Chasseur, 1683

Il apparaît en 1762 dans le Dictionnaire de l’Académie (4e édition) :

■  Cri de chasse qui annonce que le cerf est sur ses fins.

 

Voir ici : cerf, daim, chevreuil, quelle différence ?

 

Exemples


Beau plaisir, monsieur ! Tout dégénère, sur mon âme, et je ne sais si c’est le gibier qui n’a plus de voie ou les chiens qui n’ont plus de nez. Nous lançons un cerf dix cors, nous le courons six heures, et quand il est prêt à tenir, quand Saint-Simon met déjà le cor à sa bouche pour sonner l’hallali, crac, toute la meute prend le change et s’emporte sur un daguet.

Dumas, Les Trois Mousquetaires

 

Or pas question, pour ce magistrat de formation – il sera à Genève le 2 mai pour présider le diner des «compagnons de Gutenberg» – de sonner l’hallali de l’ENA: «Les énarques ont prouvé depuis plus de 70 ans qu’ils sont un mal nécessaire nous expliquait-il l’an dernier. Ils savent gérer l’Etat et c’est énorme. Ce sont des dépanneurs hors pair. Ce qu’il ne faut pas faire, c’est leur laisser les clefs de la maison France».

Letemps.ch

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *