246 Vues
Enregistrer

« Aïeuls » ou « aïeux » ? Le pluriel d’« aïeul »

Publié le 01/10/2022
0 commentaire

Aïeul (un ascendant direct) a deux pluriels : aïeuls et aïeux. Cependant, on distingue, depuis le XVIIIe siècle au moins :

  • « aïeuls », qui désigne les grands-parents, les grands-pères ou les arrières-grands-parents,
  • d’« aïeux » qui renvoie à l’ensemble des ancêtres d’une personne, c’est-à-dire tous ceux qui ont précédé sa génération.

L’Académie française ne relève cette distinction qu’à partir de la 4e édition de son Dictionnaire (1762). D’après Le Bon Usage, aïeux était, à l’origine, le véritable pluriel d’aïeul, tandis que aïeuls a été refait à partir du singulier. La distinction n’était pas établie au XVIIe siècle, et elle n’est pas toujours connue par les usagers d’aujourd’hui, ce qui a donné et donne encore des usages indifférents (comme chez Balzac, dans Ursule Mirouët, qui emploie aïeux pour aïeuls : « Tout cela, dit Goupil, ne me paraît concerner que la question des libéralités faites par les aïeux à la descendance naturelle […] »). Au reste, « aïeux » se trouve plus facilement dans les textes qu’« aïeuls » (cf. Google Ngram, ou Gallica) Exemples :

  • Toute ma culture vient des patientes leçons que m’ont données mes aïeuls.
  • Après des années d’exil, je fus enfin libre de rejoindre la terre de mes aïeux.
  • Mes aïeules ont des caractères opposés : l’une est franche et brute, l’autre est calme et réservée.
  • Les fantômes de mes aïeux se sont rassemblés dans le sanctuaire familial pour m’envoyer une aide.
  • Et Pierre comprenait la prodigieuse vanité de ces gens hantés par la grandeur des aïeux, hypnotisés devant le passé de leur Rome (Zola, Les Trois Villes)
  • Or, depuis les jours de ma naissance, où je vivais avec les premiers aïeuls de notre race […] (Lautréamont, Les Chants de Maldoror)
    • Aïeuls a peut-être été pris pour aïeux.

Aïeul, comme ses deux pluriels (aïeuls plus qu’aïeux) sont des termes rares qui ont connotation ancienne. La connotation d’aïeuls est plus positive, ou solennelle, que « grands-parents », terme assez neutre. Au reste, « aïeuls» peut se prononcer en faisant sentir le « l ».

Les générations antérieures aux « aïeuls » sont les bisaïeuls, puis les trisaïeuls.

À lire en cliquant ici : quel est le pluriel d’« ail » : des « ails » ou des « aulx » ?