Dithyrambique : définition simple & exemples

Définition de dithyrambique


Adjectif.

I. Relatif au dithyrambe, genre littéraire de poèmes ou de chants écrits en l’honneur du dieu Dionysos (Bacchus) et, par extension, poème lyrique élogieux et enthousiaste, voire pompeux et emphatique.

II. En parlant d’une personne : qui excessif dans ses éloges, qui célèbre avec trop d’emphase, qui est d’un enthousiasme exagéré. 

III. Qui est lourd, pompeux.

IV. Qui est très enthousiaste, qui est élogieux.

 

Cet adjectif avait une connotation négative jusqu’à peu. Il est aujourd’hui employé de manière plus neutre.

 

À LIRE ICI : des mots rares pour enrichir votre vocabulaire !

 

Synonymes


Élogieux, flatteur, laudatif, transporté.

 

Exemples avec dithyrambique


Mais Hipparque aimait d’une ferveur particulière la musique et la poésie lyrique. Il avait pour familier Lasos d’Hermionè, qui perfectionna l’accompagnement du chœur dithyrambique en amplifiant la partie de flûte phrygienne

Gustave Glotz, Histoire grecque

Ici, l’adjectif est employé au sens de « relatif au dithyrambe ».

 

— Ce serait, à coup sûr, quelque chose de furieusement agréable, fit Albert, en quittant le ton dithyrambique pour le jargon précieux.

Gautier, Celle-ci et Celle-là 

La réplique dithyrambique, au sens d’enthousiaste à l’excès ici, est celle-ci : 

— Que je rencontre mon plus fier créancier dans un cul-de-sac, dans une impasse, comme dit M. Arouet de Voltaire, gentilhomme du roi, si ce n’est pas là le gilet le plus monumental qui soit sorti d’une cervelle d’homme ! Et dire que la société est en dégénérescence ! Calomnie atroce ! on ne s’est jamais mieux habillé.

 

Après la Marne, quelques journaux français se laissèrent aller à un véritable délire verbal, annonçant en termes dithyrambiques la déroute de l’armée allemande […]

Jean-Jacques Becker, La Grande Guerre

Ici, l’adjectif est employé avec une forte connotation négative.

 

Dernier exemple en date, le courtier américain INTL FCStone Financial vient de publier une note dithyrambique sur la France d’Emmanuel Macron et de Didier Deschamps.

Lesechos.fr

Dans cet exemple, le journaliste emploie l’adjectif au sens de « très enthousiaste, très élogieux », sans connotation négative.

 

Étymologie


Ce terme est emprunté au grec dithurambikos (διθυραμϐικο ́ς), dedithurambos (dithyrambe), cérémonie chant en l’honneur du Dionysos, dieu du vin et des excès. La cérémonie mêlait sacrifices, danse, chants puis poèmes. La tragédie pourrait en être née. 

En français, un dithyrambe a désigné des poèmes qui célébraient de manière hyperbolique, de là les connotations négatives de l’adjectif. 

 

À lire ici : qu’est-ce qu’une hyperbole ?

 

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.