« Amarrer » et « accoster » : quelle différence ?

« Amarrer » et « accoster » sont des termes proches, ce qui peut parfois prêter à confusion.

 

Amarrer : définition


Selon le Dictionnaire historique de la langue française, du néerlandais aenmarren ou aanmarren, de marren, « attacher, amarrer ». 

Le verbe du premier groupe « amarrer » signifie : fixer un bateau avec un amarre, c’est-à-dire une chaîne ou un cordage, à un autre bateau ou à un quai.

Dans cette crique, la plus périlleuse de toutes les anses du golfe quand règnent de certains vents et par conséquent la plus solitaire, commode, à cause de son danger même, aux navires qui se cachent, un petit bâtiment, accostant presque la falaise, grâce à l’eau profonde, était amarré à une pointe de roche.

Hugo, L’Homme qui rit

 

Le canot heurta le fond du lit, et, quelques instants après, il était amarré à un tronc, près de la rive droite.

Verne, L’Île mystérieuse

 

Le verbe est, dans certains contextes, employé pour « fixer, attacher » en général.

 

À lire en cliquant ici : « saoul », « soûl », « ivre » : quelle différence ?

 

Accoster : définition


Dérivé de l’ancien français coste, écrit aujourd’hui côte. 

Le verbe du premier groupe « accoster » signifie : 

1. en marine : pour un bateau, se placer le long de, s’approcher du rivage, aborder ; 

L’eau a changé de couleur ; on a vu flotter du bois et des goëmons ; on a aperçu des mouettes et des canards ; un petit oiseau est venu se percher sur les vergues : il faut mettre le cap dehors, car on approche de terre, et il n’est pas bon de l’accoster la nuit.

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

 

Plus de 250 migrants ont débarqué samedi 7 août du navire humanitaire SeaWatch en Sicile, tandis que l’Ocean Viking avec 550 personnes à bord a obtenu l’autorisation d’y accoster, ont annoncé les ONG les ayant affrétés.

Francetvinfo.fr

 

2. en général : aborder quelqu’un, aller parler quelqu’un, pour converser ou pour faire la cour à quelqu’un.

Des femmes par centaines, à la file, traînaient leurs jupes, attendaient d’être accostées, finissaient par accoster elles-mêmes les hommes, chuchotantes, avec des rires engageants.

Zola, Fécondité

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.