80 Vues
Enregistrer

Amour : masculin ou féminin ?

Publié le 06/10/2022
0 commentaire

Amour est un nom commun masculin. C’était un nom féminin jusqu’au XVIe et XVIIIe siècle, sous la très grande influence de la fin’amor des troubadours occitans sur la culture française, mais son genre a changé sous l’influence contraire du genre du mot en latin, amor. En souvenir de cet usage ancien, on trouve parfois depuis cette époque, dans une langue littéraire ou recherchée, amour au féminin, à propos de la passion ou du sentiment amoureux entre deux personnes (moins dans les autres sens du mot amour). C’est un archaïsme, pas une faute. On le trouve au féminin pluriel dans quelques locutions, mais cela n’est pas obligatoire : amours mortes, amours enfantines, amours interdites (célèbre traduction d’un titre d’un roman de Yukio Mishima de 1954), premières amours, etc. Amour, le nom du dieu, est toujours au masculin. Enfin, il faut noter que le Littré déplore la disparition d’un nom féminin du français médiéval, « amorie » ou « amourie », qui avait le sens d’« affaire d’amour » ou de « règne de l’amour ».

Exemples d’amour au féminin :

  • Après quelques années passées au service marketing d’une grande entreprise, Margot est retournée à ses premières amours pour la vigne.
  • Ordonner de l’aimer d’une amour éternelle. (Racine, Athalie, II, 2, pièce de 1691)
  • Vous ne pouvez aimer que d’une amour grossière ? (Molière, Les Femmes Savant, IV, 2)
  • Mais le vert paradis des amours enfantines (Baudelaire, Mœsta et Errabunda)
  • Et enfin je pensais malgré moi que notre beau Frantz aux belles amours avait dû se mettre à voler pour vivre […] (Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes)

Exemples au masculin

  • Mon amour pour toi est sans limite.
  • […] elle eût frémi pour la durée d’un amour qui ne semblait vivre que de surprise et de ravissement d’amour-propre. (Stendhal, Le Rouge et le Noir)
  • Jamais, dans mes premiers amours ni dans le commerce habituel de la vie […] (Musset, La Confession d’un enfant du siècle)