Anglais : quand mettre une majuscule ?

Il convient de mettre une majuscule quand on désigne par un nom les habitants d’un pays, d’une région, les gens appartenant à un peuple, etc.

Un Anglais, un Kurde, un Français, un Belge, un Breton, un Italien, etc.

Rasé, lesté de sa tasse de café dès huit heures du matin, il sortait avec une exactitude d’horloge, et passait par les mêmes rues en se rendant au Ministère, mais si propre, si compassé que vous l’eussiez pris pour un Anglais allant à son ambassade.

Balzac, Les Employés

 

Les Anglais étaient tous gens de la plus haute qualité : les noms bizarres de leurs adversaires furent donc pour eux un sujet, non seulement de surprise, mais encore d’inquiétude.

En revanche, on met une minuscule quand on emploie un adjectif qui qualifie l’appartenance nationale, régionale ou ethnique d’un élément. 

Une voiture anglaise, un tableau italien, une chanteuse japonaise, un écrivain burkinabé. 

Il a pris son livre préféré, un livre anglais plein de méditations sur les tombeaux, et il s’en est allé le long de la Seine, sous les arbres du Cours-la-Reine, vers la maison blanche, où nuit et jour va sa pensée.

A. France, L’Étui de nacre

On écrit donc « il est de nationalité anglaise ».

Le nom d’une langue est un nom commun qui prend une minuscule. 

J’apprends l’anglais sur internet. 

 

Il est anglais / je suis anglais


L’absence de déterminant peut faire hésiter. L’Académie recommande par exemple de laisser la minuscule, parce qu’« anglais » est ici un adjectif. On devrait donc écrire selon elle « il est anglais ».

Mais on pourrait très bien des ellipses dans ces phrases : je suis (un) Anglais, il est (un) Anglais.

On trouve des exemples d’emploi avec la majuscule : 

Je n’épouserais jamais ce monsieur-là ; d’abord parce qu’il est Anglais, et que je ne voudrais pas mettre au monde des enfants anglais.

Sand, Jeanne

 

— L’empereur se serait-il défié de moi ? s’écria-t-il ; c’est juste, je suis Anglais, poursuivit-il avec un rire amer et qui touchait presque à la folie ; ou serait-il plus malade ?

Gautier, Les Deux Étoiles

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *