« Fatigant » et « fatiguant » sont deux mots différents

« Fatigant » et « fatiguant » sont des homophones : ces mots se prononcent de la même manière. Seul un « u » les distingue.

 

Fatigant : adjectif


fatigant ou fatiguant

Te tamari no atua, Gauguin, 1896

Adjectif qui qualifie ce qui provoque de la fatigue ou, au sens figuré, ce qui importune, ce qui est difficile à supporter.

Exemples :

Enfin, il découvrit que les projets de mademoiselle de La Mole variaient souvent, et, à son grand soulagement, trouva un mot pour blâmer ce caractère si fatigant pour lui : elle était changeante

Stendhal, Le Rouge et le Noir

 

On lui croyait de l’esprit, parce qu’on supposait que son mari n’en avait pas ; ce qui n’était pas vrai : M. de Lieven était fort supérieur à madame. Madame de Lieven, au visage aigu et mésavenant, est une femme commune, fatigante, aride, qui n’a qu’un seul genre de conversation, la politique vulgaire ; du reste, elle ne sait rien, et elle cache la disette de ses idées sous l’abondance de ses paroles

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

 

Vous êtes une gentille petite fille, bien que vous soyez parfois fatigante

Sagan, Bonjour tristesse

Voir ici : quelle différence entre « ennuyeux » et « ennuyant » ?

 

Fatiguant : participe présent


Participe présent du verbe « fatiguer ».

Exemples :

L’homme en lafatiguant fertilise la terre

Lamartine, Chute

 

Elles se blasent ainsi souvent d’elles-mêmes en fatiguant leurs désirs dans le vide

Balzac, Illusions perdues

 

Et cette maison de santé où j’ai trouvé hier un poète qui ne tournait pas le cou, j’y allais retenir une chambre, car, ceci entre nous, j’y passe mes vacances à me soigner quand j’ai augmenté mes maux en me fatiguant trop à guérir ceux des autres.

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Astuce 

Pour savoir quelle forme employer, il suffit de remplacer fatigant ou fatiguant par un autre adjectif. Si la phrase est correcte, alors il faut employer fatigant.

Exemples

Cette route est terriblement fatigante. <=> Cette route est terriblement pénible.

 

Voir ici la différence entre « précédent » et « précédant ».

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

5 réponses

  1. zlaan dit :

    Bonjour,
    désolé mais je n’ai bien compris :

    Selon votre exemple de fin, (Cette route est terriblement fatigante. Cette route est terriblement épuisante.) on peut écrire « Ce footballer court partout en fatiguant ses adversaires.  »

    On peut aussi écrire : « Ce footballer court partout en épuisant ses adversaires. » ; donc on écrit //fatigant//

    Oui, je suis un peu dur de la « comprenette » 😉
    De plus je ne suis pas certain d’être bien clair dans mon exposé … O_o
    Merci pour votre patience.

    J’adore votre site, il est dans mes grands favoris. (les petits sont moins favoris …) 🙂

    • Adrian dit :

      Bonjour Zlaan,

      « Ce footballer court partout en épuisant ses adversaires. »
      Dans votre exemple, « épuisant » n’est pas un adjectif mais un participe présent. Il faut donc écrire « fatiguant » 🙂

      En espérant avoir répondu à votre question !

      Et merci beaucoup 🙂

  2. Dresselaers Aurore dit :

    Pour ne pas se compliquer la vie on remplace fatig(u)ant(e) par épuisant comme cela on ne doit pas fatiguer ou épuiser nos neurones 🙂

  3. Gérard Michel dit :

    J’ai eu la même réaction que Zlaan… Remplacer fatiguant ou fatigant par épuisant (ou usant) qui peut être pris comme adjectif ou comme participe n’est sans doute pas très efficace. « Pénible » n’aurait pas eu ce désavantage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *