81 Vues
Enregistrer

« Inventaire » et « éventaire » : quelle différence ?

Publié le 09/12/2018 (m.à.j* le 21/02/2024)
1 commentaire

L’inventaire est bien connu alors que l’éventaire est aujourd’hui oublié. Ce sont des paronymes, des mots dont la prononciation est proche.

Inventaire : définition

Inventaire est un terme juridique qui désigne le dénombrement des biens appartenant à quelqu’un ou à une entité. On compte les possessions d’un particulier ou d’une entité. On dit souvent « dresser l’inventaire » ou « faire l’inventaire ».  L’expression « droit d’inventaire » désigne le fait de faire un bilan de quelque chose, notamment d’un projet.

Exemples : 

  • Le magasin est fermé pour inventaire
  • Les jours d’inventaire amusaient particulièrement ses enfants. 
  • Ce cadre a revendiqué son droit d’inventaire de toutes les transformations qui ont été mises en place depuis quelques années dans l’entreprise.

Mais chaque fois que je recommençais, c’était un peu plus long. Car je me souvenais de chaque meuble, et, pour chacun d’entre eux, de chaque objet qui s’y trouvait et, pour chaque objet, de tous les détails et pour les détails eux-mêmes, une incrustation, une fêlure ou un bord ébréché, de leur couleur ou de leur grain. En même temps, j’essayais de ne pas perdre le fil de mon inventaire, de faire une énumération complète.

Camus, L’Étranger

À lire en cliquant ici : « effraction » et « infraction », quelle différence ?

Éventaire : définition

Un éventaire est un plateau ou une corbeille en osier porté par les marchands sur lequel ils présentent leurs marchandises, pour la vente ambulante, ou étalage extérieur d’un magasin. On n’en voit plus beaucoup aujourd’hui.

Exemples : 

  • Un vendeur traversait les gradins du stade avec un éventaire plein de pintes de bière. 
  • Une jeune fille portait un éventaire qui comptait quelques fruits et légumes. 

Des Italiennes vendaient des fruits sur leurs éventaires au marché de cette foire armée : nos soldats leur faisaient présent de leurs pipes et de leurs briquets, en leur disant comme les anciens barbares, leurs pères, à leurs bien-aimée

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe