Définition. (Adverbe). Derechef signifie : une seconde fois, à nouveau, encore une fois.  Exemples littéraires :

  • Or, pendant que je pérégrinais derechef dans la calèche du prince de Bénévent, il mangeait à Londres au râtelier de son cinquième maître, en expectative de l’accident qui l’enverra peut-être dormir à Westminster, parmi les saints, les rois et les sages ; sépulture justement acquise à sa religion, sa fidélité et ses vertus. (Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe)
  • Vingt-sept mille francs, répétait Rastignac en ajoutant quelques billets de banque au tas d’or. À d’autres cet argent suffirait pour vivre, mais nous suffira-t-il pour mourir ? Oh ! oui, nous expirerons dans un bain d’or. Houra ! Et nous cabriolâmes derechef. (Balzac, La Peau de chagrin)
  • M. de Charlus, impatienté, lui tendit quarante sous en échange de quoi la femme offrit ses bénédictions et derechef ses fleurs. (Proust, À la recherche du temps perdu)

Il est surtout employé aujourd’hui au sens d’« immédiatement » ou d’« aussitôt », peut-être à cause de l’influence de « de suite ». 

  • Après qu’il m’a téléphoné à propos de ses problèmes, je suis parti derechef le voir pour le consoler. 
  • Anne Hidalgo a derechef saisi la commission de déontologie du Conseil de Paris pour voir de quoi il en retournait exactement. (Leparisien.fr)

Bien qu’assez largement connu, c’est un terme en général assez rare qui a une tonalité ancienne ou littéraire.

 

Synonymes de derechef


De nouveau, à nouveau, une seconde fois, une nouvelle fois. 

 

Étymologie de derechef


Le terme est composé de re, « le retour », et de chef, « le bout », « la fin », « l’extrémité ». En d’autres termes, il signifie littéralement « retour au début, retour au bout de quelque chose ». L’équivalent en latin est iterumSes premiers emplois ont été repérés au XIIe siècle sous la forme « de rechief ».