4843 Vues
Enregistrer

87 mots rares pour enrichir votre vocabulaire 📚

Publié le 28/01/2019
101 commentaires

Cette liste de mots rares vous permettra peut-être d’enrichir votre vocabulaire. Si vous souhaitez ressusciter certains mots dans l’usage, n’hésitez pas à faire des suggestions dans les commentaires ! 

Liste des mots

Alacrité : bonne humeur mêlée de vivacité et d’entrain ; joie exubérante et entrainante ;  vivacité de l’esprit, bouillonnement de l’esprit.

l’origine du mot et des exemples par ici

Altruiste :

  • qui se soucie des autres de façon désintéressée, qui cherche l’intérêt d’autrui.
  • En sport : qui se dévoue à son équipe, qui n’essaie pas de tirer la couverture à soi. 

l’origine du mot et des exemples par ici

Amphigourique

  • 1. qui relève de l’amphigouri, figure de style qui consiste à produire volontairement un discours burlesque, inintelligible, qui ne contient que des idées incohérentes ; 
  • 2. à propos d’un discours, d’un texte, etc. : qui est, malgré l’auteur, inintelligible, obscur, confus ;

l’origine du mot et des exemples par ici

(un) Apocryphe  : en parlant d’un texte ou d’un autre document, est inauthentique, douteux, attribué à tort à un auteur ou relatant une histoire dont l’authenticité n’a pas été validée par une autorité.

 l’origine du mot et des exemples par ici

Atrabilaire :

    • I. Adjectif. qui a trait à l’atrabile, à la bile noire ; qui a un caractère désagréable, marqué par la mauvaise humeur, par la colère, par l’irritation ; qui est enclin à la mélancolie, qui est maussade.
    • II. Nom. une personne inquiète, portée à la mauvaise humeur (Le Misanthrope ou l’Atrabilaire amoureux, Molière, 1666).
En bonne et due forme : qualifie ce qui a été fait selon les règles formelles
Capiteux : qui monte à la tête, enivre facilement, trouble les sens, conduit vers une certaine langueur.

l’origine du mot et des exemples par ici

Captieux : trompeur, qui induit en erreur par de faux raisonnements ou des sophismes (en parlant d’un discours, d’un écrit, etc.)

l’origine du mot et des exemples par ici

Comminatoire :

  • 1. en droit : menaçant de sanction en cas de non-exécution d’une obligation (pour un débiteur notamment) ; 
  • 2. dans le langage soutenu : menaçant, qui cherche à intimider (le plus souvent, à propos d’un ton, de paroles, d’un écrit, etc.).

l’origine du mot et des exemples par ici

Coruscant(prononcer koruskan) qui brille intensément, scintille vivement, étincèle, éclate par sa lumière aux yeux de celui qui regarde.

l’origine du mot et des exemples par ici

Croquignolesque : absurde, ridicule, risible.

l’origine du mot et des exemples par ici

Cuistre :

  • 1. personne fière de son savoir, souvent limité, qui en fait étalage et se rend désagréable ;
  • 2. personne qui compense la faiblesse de son savoir ou de ses vues par des prétentions et de la chicanerie ;
  • 3. anciennement : domestique subalterne d’un collège, bedeau, cuisinier des étudiants.

l’origine du mot et des exemples par ici

Dichotomie : dans son sens le plus courant, état de quelque chose qui est divisé en deux contraires.

l’origine du mot et des exemples par ici

Dilettante

  • 1. personne qui s’adonne à un art comme amateur, comme un passe-temps, pour son plaisir ;
  • 2. péjoratif : personne qui fait quelque chose avec peu d’engagement, superficiellement ;
  • 3. personnage passionné par l’art et qui a une conception esthétique de l’existence ;
  • 4. anciennement : amateur de musique italienne.

l’origine du mot et des exemples par ici

Diligent : qui effectue une action avec rapidité et efficacité.

l’origine du mot et des exemples par ici

Dirimantqui empêche sans aucun recours. Un obstacle dirimant est prohibitif.

l’origine du mot et des exemples par ici

Dithyrambique

  • 1. Relatif au dithyrambe, genre littéraire de poèmes ou de chants écrits en l’honneur du dieu Dionysos (Bacchus) et, par extension, poème lyrique élogieux et enthousiaste, voire pompeux et emphatique.
  • 2. En parlant d’une personne : qui excessif dans ses éloges, qui célèbre avec trop d’emphase, qui est d’un enthousiasme exagéré. 
  • 3. Qui est lourd, pompeux.
  • 4. Qui est très enthousiaste, qui est élogieux.

l’origine du mot et des exemples par ici

Ductile :

  • en parlant d’une matière : qui peut être étiré, courbé, déformé sans se rompre (comme l’or) ;
  • rare et par métaphore, en parlant d’une chose : qui est changeant, malléable.
  • rare et par métaphore, en parlant d’une personne : influençable.

l’origine du mot et des exemples par ici

Émoi :

  • dans l’usage d’aujourd’hui : grande émotion suscitée par une mauvaise nouvelle ;
  • souvent employé dans la locution « en émoi »;
  • dans les usages anciens, soignés ou littéraires :
  • inquiétude provoquée par la tristesse ou la crainte, ou alarme suscitée par la surprise (l’émoi général) ;
  • trouble émotif positif, émotion agréable.
Encomiastique : qui décerne des éloges, qui fait la louange de quelqu’un ou de quelque chose, qui met en avant les mérites d’une chose ou d’une personne, qui tient du panégyrique. Se dit surtout à propos de la poésie d’éloge, qui peut se terminer par une demande de soutien.
S’esbaudir : se réjouir, s’égayer, se mettre en allégresse.

l’origine du mot et des exemples par ici

Eschatologiela partie de la théologie qui porte sur les fins dernières, c’est-à-dire sur ce qu’enseignent les écritures sur le devenir du monde à la fin des temps.
Exhalaison odeur, un gaz, une vapeur, un effluve qui émane d’un corps ou qui se dégage d’un lieu.

l’origine du mot et des exemples par ici

Exhaustif : qui épuise les forces, qui épuise quelque chose, qui est complet.

l’origine du mot et des exemples par ici

Factieux : personne ou groupe qui trouble le repos de l’État, s’oppose au pouvoir en menant une action pour le renverser, provoque la révolte, cherche à susciter le désordre.

l’origine du mot et des exemples par ici

Féral : qualifie les animaux domestiques qui sont retournés à l’état sauvage, ou des animaux sauvages qui appartiennent à une espèce d’animaux en général domestiquée
Flavescent : qui est d’une couleur entre jaune et or, une sorte de blond, comme les blés arrivés à maturité.

l’origine du mot et des exemples par ici

Gabegieterme qui désigne en général le gaspillage issu d’une mauvaise administration ou d’une mauvaise gestion, le plus souvent de l’administration publique.
Gageure

  • 1. le plus souvent : action qui semble très difficile à réaliser, entreprise qui demanderait un tour de force pour être menée avec succès ;
  • 2. au Québec : pari ;
  • 3. anciennement : promesse de payer une somme convenue si l’on perd un pari ;
  • 4. anciennement : la chose gagée

l’origine du mot et des exemples par ici

Galéjade une histoire plaisante et exagérée voire inventée, une façon de raconter les choses qui vise à amuser ou à plaire, un propos invraisemblable.

l’origine du mot et des exemples par ici

Gauloiserie : caractère de ce qui est grivois et licencieux tout en étant plaisant et joyeux.
Gouape : la conduite de voyou, le monde des débauchés  ; par métonymie : un voyou, un ivrogne, un vaurien.
Gougnafier :bon à rien, rustre, mauvais travailleur.
Grand raout : un raout est à l’origine une grande réception mondaine, et par extension une réunion, un rassemblement, une fête, un congrès, etc.
Holistique : qui prend en compte une chose dans sa totalité, qui analyse quelque chose sans le diviser en parties, qui traite le tout plutôt qu’une section.

l’origine du mot et des exemples par ici

Idoine :

  • 1. le plus souvent dans la langue de tous les jours : qui convient, qui est adapté ;
  • 2. en droit, anciennement : qui est propre à quelque chose.

l’origine du mot et des exemples par ici

Immarcescible : qui ne peut se flétrir, au sens propre et figuré ; qui ne perd jamais sa fraîcheur ; qui ne se fane pas.

l’origine du mot et des exemples par ici

Incurie : négligence, manque de soin, manque d’application dans l’exercice d’une tâche.

l’origine du mot et des exemples par ici

Infrangible : incassable, indestructible, impérissable et, par extension, solide.

l’origine du mot et des exemples par ici

Interlope :

  • 1. en dehors de la légalité, clandestin ;
  • 2. d’aspect louche, suspect, équivoque.  
  • (Nom masculin). « un interlope » signifie  : navire qui se livre à des activités frauduleuses, à de la contrebande.

l’origine du mot et des exemples par ici

Irascible : qui est prompt à l’emportement, qui se met facilement en colère, qui s’irrite rapidement ;
Irréfragable : incontestable, irréfutable, inattaquable. On ne peut contredire ce qui est irréfragable.

l’origine du mot et des exemples par ici

Labile : qualifie quelque chose de peu stable qui est sujet aux transformations, qui change facilement, voire quelque chose de faible, sur laquelle on ne peut pas compter.
Langage châtié : langage particulièrement pur et surveillé, c’est-à-dire qui ne tombe dans une aucune vulgarité, aucune grossièreté, et qui n’évoque que des choses belles et grandes ou que la morale traditionnelle tolère.
Manchonner

  • 1. en cuisine : mettre à nu l’extrémité d’un os, pour embellir la présentation ou pour poser une papillote par exemple ;
  • 2. dans d’autres usages techniques (comme synonyme d’emmancher) : placer un élément en forme de manchon sur un autre élément (sur un tube, une barre sur une voilier, sur un organe en chirurgie, etc.) ;
  • 3. rare et argotique : se battre, se bagarrer.

l’origine du mot et des exemples par ici

Nidoreux : qui a un goût d’œuf pourri ou dégage une odeur d’oeuf pourri, d’œufs couvés, de brûlé (Académie).

l’origine du mot et des exemples par ici

Nonobstant :

  • (préposition) malgré, sans avoir égard à, en dépit de, sans être empêché par.
  • (Adverbe) : cependant, néanmoins, toutefois.

l’origine du mot et des exemples par ici

Nyctalope : être qui voit dans l’obscurité ou dans la nuit.

  • Employé comme adjectif : qui voit dans l’obscurité, qui voit dans la nuit.

l’origine du mot et des exemples par ici

Un nycthémère : durée de vingt-quatre heures comprenant la succession du jour et de la nuit (ou de l’inverse). Un jour et une nuit.

l’origine du mot et des exemples par ici

Obduration : endurcissement intérieur, le fait de dessécher son cœur, de devenir insensible, intraitable, sourd à l’appel du prochain.

l’origine du mot et des exemples par ici

Obéreraccabler quelqu’un ou quelque chose d’une lourde charge financière, de dettes ; a. Obérer de dettes est considéré comme un pléonasme.  par extension : limiter, compromettre, restreindre les capacités.

l’origine du mot et des exemples par ici

Objurgation : blâme, un violent reproche, une ardente semonce adressée, par exemple, par un avocat à son auditoire. Au pluriel, des objurgations sont des paroles pressantes, insistantes, pour faire changer d’avis, pour éloigner quelqu’un d’une idée.

l’origine du mot et des exemples par ici

Oblong : qui est plus long que large ; format oblong à propos d’un livre : format de livre plus large que haut (format italien).

l’origine du mot et des exemples par ici

Obséquieux : poli à l’excès, marquer trop d’égards, porter trop d’attention, se montrer servile, à tel point que l’on soupçonne l’hypocrisie de cette attitude.

l’origine du mot et des exemples par ici

Onirisme : désigne avant tout ce qui semble appartenir au rêve, au fantasme, et notamment les œuvres d’art inspirées par les rêves ou qui mettent en scène un monde qui semble appartenir au rêve.
Opprobre : terme littéraire mais courant dans la presse, désigne un déshonneur public extrême, la honte qui s’attache une personne après une action lâche ou méprisable, le blâme général qui vaut à une personne ce genre d’action.
Oripeaux : terme à connotation littéraire qui désigne en général de vieux habits abîmés qui ont perdu leur éclat, des habits sans valeur, de mauvaise qualité, passés de mode, etc.
Palinodiele désaveu de ce que l’on a dit ou fait précédemment ;

  • plus spécifiquement (souvent au pluriel) : le changement d’opinion, notamment politique.
  • anciennement : dans un poème, revenir sur ce que l’on a dit dans un poème antérieur. 
Patibulaire : adjectif qui qualifie une personne à l’allure louche, peu recommandable.
Pérégrin : étranger, un voyageur qui est dans un pays dont il ne vient pas, un nomade, un pèlerin.

l’origine du mot et des exemples par ici

Picrocholinequi tient d’une rivalité ridicule, dont la cause est ridicule, insignifiante.
Pusillanime : qui a l’âme timide, qui manque de courage, de cœur, de fermeté ; un pusillanime est timoré, irrésolu et assez lâche.

l’origine du mot et des exemples par ici

Prestidigitateur :

  • 1. artiste « magicien » qui fait apparaître et disparaître des objets et maîtrise des tours de passe-passe ;
  • 2. personne qui sait produire des illusions, qui sait tromper son monde, qui a une grande maîtrise d’un art ou d’un domaine (la politique, le commerce, etc.)

l’origine du mot et des exemples par ici

Prévarication : manquement aux devoirs d’une fonction ou d’une charge, une infraction, une faute, une transgression grave. On parle surtout de la prévarication d’un fonctionnaire ou d’un élu.

l’origine du mot et des exemples par ici

Pulvérulent : qui a la consistance d’une poudre, qui est à l’état de poussière, qui est chargé de poussière, ou qui peut être réduit à cet état. La cendre est par exemple un résidu pulvérulent (d’un combustible). On peut citer aussi le sable, ou les différentes poudres alimentaires (le cacao, le marc de café, le curry, etc.). Le terme peut aussi renvoyer à ce qui est couvert de poudre. 
Sacerdoce :

  • 1. sens ordinaire le plus courant : tâche ou fonction qui demande beaucoup de volonté et d’abnégation, métier ou charge qui demande du dévouement ou une vertu quasi-religieuse ;
  • 2. dans le catholicisme : la fonction de médiation entre Dieu et l’humanité, la prêtrise (sacerdoce de second rang) ou le ministère des papes et des évêques (sacerdoce de premier rang) ;
    • plus spécifiquement : le sacerdoce du Christ.
  • 3. le corps ecclésiastique, l’ensemble des ecclésiastiques qui constituent l’Église considéré comme une autorité, comme une puissance, l’autorité pontificale ;
  • 4. dans l’Ancien testament : ceux qui avaient une relation particulière à Dieu et pouvaient offrir des sacrifices ou transmettre des enseignements.
Salmigondis : assemblage hétéroclite et incohérent de choses, un méli-mélo d’idées ou de propos sans suite ni liaison, ce qui donne un ensemble confus.
Saperlipopetteancien juron, employé aujourd’hui pour s’amuser de sa sonorité rare et insolite, et pour sa tonalité archaïsante.
Sapide : qui a du goût, qui a de la saveur.

l’origine du mot et des exemples par ici

Sardonique :

  • 1. à propos d’un rire ou d’un sourire : qui provoque des contractions musculaires au visage si bien qu’il donne une impression de moquerie acerbe ; par extension : qualifie un rire qui exprime une moquerie méchante ;
  • 2. qualifie un sourire convulsif provoqué par des contractions de la face dues à certaines maladies comme le tétanos (risus sardonicus) ;
  • 3. par extension : qui est railleur, méchant, acerbe.

l’origine du mot et des exemples par ici

Saunier : personne qui travaille à la production de sel et à sa récolte dans un marais salant ou dans une saline.

l’origine du mot et des exemples par ici

Sémillant : qualifie une personne vive, gaie, pétillante, joyeuse, ce qui se traduit dans ses manières, ses paroles, dans son esprit, ou ce qui caractérise son style général.
Sérendipité : capacité de l’être humain à faire des trouvailles heureuses, sans avoir planifié auparavant sa découverte. La sérendipité, c’est trouver ce que l’on ne cherchait pas. Ce concept permet de parler de l’existence de découvertes non-anticipées.

l’origine du mot et des exemples par ici

Septentrional :

  • (adjectif) qui est situé au septentrion, nordique, qui est situé au nord, qui est relatif au Nord, qui est propre aux pays du Nord ou à leurs habitants ;
  • (nom) personne du Nord, qui a les caractéristiques de ceux qui y habitent.

l’origine du mot et des exemples par ici

Sinécure : charge, fonction ou emploi qui exige peu de travail. Emploi dans lequel on est payé à ne rien faire. Situation de repos.

l’origine du mot et des exemples par ici

Somatiser : avoir un ou plusieurs problèmes physiques causés par du stress ou des troubles psychologiques, transformer ses troubles psychologiques en affections physiques.

l’origine du mot et des exemples par ici

Superfétatoire :

  • 1. qui s’ajoute inutilement à une autre, qui est en trop ;
  • 2. verbeux, inutile.

l’origine du mot et des exemples par ici

Sycophante :

  • 1. dans l’Athènes antique :  une personne qui avait fait de la dénonciation son métier, une personne qui intentait des procès aux riches ou aux détenteurs de charges politiques pour en tirer de l’argent ;
  • 2. par extension aujourd’hui : personne qui a pour habitude de dénoncer les autres, personne qui s’indigne souvent à propos du comportement ou des opinions des autres (dans le débat public notamment).

l’origine du mot et des exemples par ici

Truculent :

  • dans un sens ancien : qui a un air farouche, violent, terrible, excessif ;
  • dans le sens contemporain : qui est haut en couleur et vigoureux, qui se caractérise par un débordement de vie, un comportement tapageur, un habillement pittoresque, qui est plein de force et de vie ;

l’origine du mot et des exemples par ici

Turgescent : qui a gonflé sous l’effet d’une rétention d’eau (pour une plante) ou de sang veineux
Thébaïde :lieu désertique et isolé où peuvent se retirer les ascètes chrétiens pour mener une vie solitaire et austère. Par extension et le plus souvent : lieu désert où l’on peut vivre en solitaire, loin de la civilisation.
Thuriféraire : porteur de l’encensoir et de la navette durant les cérémonies de l’Église catholique. Ironique. Personne qui encense quelqu’un ou quelque chose avec excès.

l’origine du mot et des exemples par ici

Tintamarre : bruit désordonné accompagné de confusion.  Réaction vive d’un public à quelque chose, protestation.

l’origine du mot et des exemples par ici

Torve :

  • En parlant de l’œil ou du regard d’une personne : oblique, menaçant, qui laisse paraître de mauvaises intentions. Synonyme : (regard) louche, menaçant.
  • Par métonymie, à propos d’une personne : menaçant, sournois, farouche. III. Par extension : tordu, de travers.

l’origine du mot et des exemples par ici

Ubuesque : est « ubuesque » ce qui est « abracadabrant, absurde, incohérent, insensé, aberrant, ridicule, grotesque, etc. ».
Vade-mecum : traité que l’on garde sur soi, à portée, pour le consulter, et qui traite des règles à suivre dans un domaine, des techniques pour se conduire, des notions principales d’une matière, d’un art, d’une science, etc. Document contenant des informations pratiques à propos d’une matière.

l’origine du mot et des exemples par ici

Verbatim : 

  • 1. compte rendu mot à mot d’un discours, d’une réunion, d’un débat ; 
  • 2. par extension : compte rendu des réponses apportées par des personnes intérrogées, notamment des clients, au cours d’une enquête

l’origine du mot et des exemples par ici

À lire en cliquant ici : 18 jurons anciens que l’on peut utiliser aujourd’hui !