Incurie : définition · synonymes · étymologie · exemples

Définition. (Nom féminin). « Incurie » signifie : négligence, manque de soin, manque d’application dans l’exercice d’une tâche. « Incurie » est souvent employé à propos des autorités ou des pouvoirs publics. Ce terme est littéraire ou appartient à la langue soutenue. À lire en cliquant ici : que signifie « sardonique » ?

 

Incurie : synonymes


Négligence, abandon, laisser-aller, insouciance, inattention, relâchement. 

 

Antonymes


Application, assiduité, exigence, conscience, correction, minutie, rigueur, etc.

 

Exemples


Quelques-uns des paysans, et c’était le plus grand nombre, allaient pieds nus, ayant pour tout vêtement une grande peau de chèvre qui les couvrait depuis le col jusqu’aux genoux, et un pantalon de toile blanche très grossière, dont le fil mal tondu accusait l’incurie industrielle du pays.

Balzac, Les Chouans

 

Je ne faisais, du reste, en somme, que concentrer dans une soirée l’incurie qui pour les autres hommes est diluée dans leur existence entière […]

Proust, À la recherche du temps perdu

 

L’argent est cher est un de ses proverbes, parce que l’argent représente pour lui autre chose qu’un travail physique. C’est un commerce avec les choses et les hommes du dehors, un effort de prévoyance ou de circonspection, un marché, une sorte de lutte intellectuelle qui l’enlève à ses habitudes d’incurie […]

Sand, Mauprat

 

Le marasme économique en cours – un produit de la guerre, que les sanctions occidentales et la corruption et l’incurie gouvernementale ont aggravé – rend la population dépendante de l’aide internationale.

lemonde.fr

 

Cette hypothèse est assortie d’un regard assez négatif sur ce qui s’est alors passé : sans toutefois endosser l’intégralité des conséquences de l’incurie des hommes, le Néolithique est parfois désigné comme l’un des coupables de la situation actuelle du monde, tel qu’il est et tel qu’il va mal…

Anne Lehoërff, Le Néolithique

 

Incurie : étymologie (origine)


Emprunt au latin incuria, « défaut de soin, négligence, insouciance », formé du préfixe privatif in-, et de cura, « soin ». Il a été introduit en français au XVIe siècle selon le Dictionnaire historique de la langue française

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.