D’ores et déjà : définition & origine [expression]

D’ores et déjà signifie : dès maintenant, désormais, dès à présent.

 

Exemples


Cette expression est courante, et est souvent employée par les journalistes :

Les prévisions pour la journée du lundi 9 décembre seront connues dimanche autour de 17 heures. Dans tous les cas, la journée s’annonce d’ores et déjà noire pour le rail. La SNCF a même recommandé aux usagers d’éviter les Transilien, l’affluence attendue dans les gares d’Ile-de-France s’annonçant « très dangereuse » en début de semaine.

lemonde.fr

 

Pas question, c’est clair, d’arrêter en si bon chemin. Les représentants des différentes centrales au sein de l’intersyndicale, que la CFE-CGC a rejointe ce vendredi (sans pour autant signer le communiqué final), ont d’ores et déjà prévu de se revoir «le 10 décembre au soir pour les suites rapides à donner au mouvement»

lefigaro.fr

 

À lire ici : pourquoi dit-on « de bon aloi » ?

 

« D’ores et déjà » : origine de l’expression


Cette expression vient du latin tardif ha hora, déformation de hac hora, peut-être influencé par illa hora (« à cette heure »). Elle appartenait probablement, selon le Dictionnaire historique de la langue française, à la langue juridique.

« Ores » dans l’ancienne langue signifiait « maintenant », « à cette heure ».

Comme ores à mes yeux vos marques apparaissent

Malherbe, cité par le Littré

On trouve « d’ores a ja » avant le XVI siècle.

Pense comment tu dois d’ores a ja morir.

Ménagier de Paris, XIVe siècle

 

La locution actuelle se fixe dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

S’il a suffi, d’ores et déjà, de la fumée, initialement sortie de la fameuse marmite de Papin, pour obscurcir et troubler, en vos consciences, l’amour, ― l’idée même d’un Dieu, ― pour détruire tant d’immortelles, de sublimes, de natales espérances, ― tant d’antiques, foncières et légitimes espérances ! ― à quel titre prendrais-je au sérieux vos dénégations inconséquentes et vos entendus sourires de renégats, vos clameurs de morale, démenties chaque jour par votre vie ?

Villiers de L’Isle-Adam – L’Ève future

 

Il y en a de moins chanceux que nous, qui d’ores et déjà sont impliqués dans l’engrenage des corvées.

Barbusse, Le feu

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.