Foire d’empoigne : définition & origine [expression]

Une foire d’empoigne signifie : une situation de lutte violente, un affrontement d’intérêts et de rivalités, une situation d’agitation et de troubles.

 

Une foire d’empoigne : origine de l’expression


Une foire (grand marché public, une fête) d’empoigne (la saisie vigoureuse de quelqu’un ou de quelque chose, du verbe « empoigner ») entrait surtout, autrefois, dans une expression très ancienne mais aujourd’hui disparue : acheter, se procurer, obtenir quelque chose à la foire d’empoigne, c’était avoir volé cette chose. 

Plusieurs personnes luy ayant souvent demandé où il prenait toutes ces belles choses, puis qu’il avait été Laquay, un miserable de naissance, & Boucher de sa profession ; il répondait que c’était à la Foire d’empoigne. 

Relations de plusieurs actions abominables de Claude Berger…, 1676 (?)

 

Et il lui demanda furieusement d’où venaient ces rubans. Hein ? c’était sur le dos qu’elle avait gagné ça ! Ou bien elle les avait achetés à la foire d’empoigne ?

Zola, L’Assommoir, 1877

L’Académie et le TLFI relèvent une expression concurrente, elle aussi oubliée (et pas attestée), « être de la foire d’empoigne », c’est-à-dire être porté aux attouchements sur les femmes.

Aujourd’hui, l’expression « foire d’empoigne » s’est maintenue, mais elle a perdu son sens métaphorique pour aller vers plus de littéralisme : c’est aujourd’hui une foire, donc un lieu de désordre et de tumulte, où les gens s’empoignent, se saisissent les uns les autres, c’est-à-dire luttent et se battent, pour des objets, c’est-à-dire leurs intérêts. 

Ce sens nouveau apparaît probablement au XIXe siècle : 

Du matin au soir ce n’étaient que disputes, scandées de gros mots, et ponctuées de taloches retentissantes ; désormais le trépignement des luttes avait remplacé le cliquetis des ciseaux dans l’échoppe : une foire d’empoigne à présent. 

L’Amoureuse de maître Wilhelm, André Bertera, 1880

 

On ne voit guère luire l’or des zigs dans les marchés conclus entre maquignons. Par contre, les propos aigres s’échangent couramment, sans amener toutefois, l’intervention des municipaux qui font la police de cette foire d’empoigne. 

Le Figaro, 23 avril 1892

 

Voir ici : pourquoi dit-on « tirer à boulets rouges » ?

 

Exemples


Des voitures garées au milieu de la route, empêchant les riverains de rentrer chez eux, des policiers pris à partie par 80 personnes encagoulées, des grenades lacrymogènes qui volent, le tournage d’un clip en octobre dernier à Dammarie-les-Lys avait viré à la foire d’empoigne dans le quartier sensible de La Plaine du Lys.

Leparisien.fr

 

La réaction est à la mesure de ce nouveau drame. Alors que les victimes des attentats en Catalogne ne sont pas encore enterrées, la foire d’empoigne a repris de plus belle. Sur les plateaux de télévision, les spécialistes, souvent autoproclamés, dégainent leurs analyses immédiates, tandis que sur Twitter, d’autres experts les démolissent en temps réel.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

1 réponse

  1. QUILICHINI dit :

    Notre chanteur Poète Georges BRASSENS à bien résumé la foire d’empoigne dans son œuvre …. » Au marché de Brive le Gaillarde à propos De bottes d’oignons quelques douzaines de gaillardes se crêpaient un Jour le chignon….. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *