Tirer à boulets rouges : définition & origine

Tirer à boulets rouges signifie : attaquer violemment quelqu’un ou quelque chose, critiquer en termes violents.

 

Tirer à boulets rouges : origine de l’expression


Le tir à boulets rouges était un procédé qui consistait à tirer au canon des boulets chauffés dans un four ou sur un gril, jusqu’à ce qu’ils aient une couleur rouge (jusqu’au point de chauffe rouge cerise, environ 700 degrés). Les boulets pouvaient ainsi incendier leurs cibles.

Ce procédé était surtout utilisé par les batteries côtières contre les navires, et pour le siège des villes.

Ainsi, une attaque franco-espagnole du rocher de Gibraltar, tenu par les Britanniques, le 13 septembre 1782, portées par des batteries flottantes renforcées par un triple doublage de planches de chêne ne résista pas au tir des batteries côtières (cf. Rémi Monaque, Une Histoire de la marine de guerre française).

Autre exemple, selon les chiffres de commissaires envoyés par la Convention, Lille aurait été bombardée par 30 000 boulets rouges et 6000 bombes par les assiégeants impériaux en 1792 (cf. Hugues Marquis, Les violences de guerre pendant la campagne de 1792 sur la frontière du Nord). 4000 maisons auraient été endommagées et 600 complètement détruites.

L’expression apparaît peut-être au XVIIe dans son sens militaire :

On fit une nouvelle Baterie de vingt-cinq pieces de Canon de l’autre côté de la Ville au quartier de Luxembourg. Elle tira à boulets rouges & mit le feu en plusieurs Quartier de la Ville.

Mercure galant

Le sens figuré de « critiquer violemment » est peut-être né de la connotation du rouge, lié à la colère. On trouve des emplois au figuré dès le XVIIIe siècle :

On ne croit point aux Philosophes dans mon quartier : trop ignorans pour en connaître le mérite, ceux qui l’habitent seraient assez méchans pour tirer à boulets rouges, & sur vous, & sur moi […]

Armand-Pierre Jacquin, Lettres parisiennes sur le désir d’être heureux.

On trouve « poursuivre à boulets rouges » chez Zola :

— Pardon, je suis monté pour régler une dette d’un de mes rédacteurs… Le petit Jordan, un très charmant garçon, que vous poursuivez à boulets rouges, avec une férocité vraiment révoltante. Ce matin encore, paraît-il, vous vous êtes conduit envers sa femme comme un galant homme rougirait de le faire…

Zola, L’Argent

 

Pourquoi dit-on « battre en brèche » ? Cliquez ici

 

Exemple


Force est de constater que ce jeudi, une partie de la presse britannique s’en donne à coeur joie pour tirer à boulets rouges contre l’ennemi quasi-héréditaire que représente Bruxelles. « Chacun son tour ! L’Europe, égoïste, veut nos vaccins », s’indigne notamment le « Daily Express » qui semble prêt à sonner le tocsin.

Lesechos.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *