225 Vues
Enregistrer

« Glacial » : quel est le pluriel ? « Glacials » ou « glaciaux » ?

Publié le 02/10/2022 (m.à.j* le 03/10/2022)
0 commentaire

Glacial a plusieurs pluriels : « glacials » et glaciaux » au masculin, « glaciales » au féminin. Le pluriel régulier des mots en -al  est en -aux (initial→initiaux, spécial→spéciaux, génial→géniaux, etc.). « Glaciaux » est donc le pluriel régulier de « glacial », mais il est un peu plus rare que « glacials ». Google Ngram trouve peu d’occurrences pour « glaciaux » avant les années 1880, et Gallica en donne moins de résultats que pour « glacials ».

Selon la 9e édition du Dictionnaire de l’Académie française (celle en cours de rédaction), « on évite généralement d’employer Glacial au masculin pluriel », ce qui est une évolution de sa position depuis la 8e édition (1935) où elle affirmait que glacial « n’a point de pluriel au masculin ». Cet ancien scrupule explique probablement que l’emploi du pluriel masculin ait été rare jusque-là (le féminin pluriel est bien plus courant). Rien ne doit empêcher de l’employer quand le besoin s’en fait sentir. Par ailleurs, les deux pluriels masculins figurent paradoxalement dans le Dictionnaire de l’Académie, ainsi que dans les dictionnaires usuels, comme le Larousse, le TLF, le Robert et même le Littré.

Enfin, l’usage hésite sur le pluriel de plusieurs autres adjectifs en -al : austral, boréal, facial, final, idéal, nasal, tribal, etc.

Exemples :

  • Les aliments, mal décongelés, étaient encore glacials.
  • Un soir, vers la fin d’une des plus glaciales journées de ce mois de janvier 1690 […] (Hugo, L’Homme qui rit)
  • […] au fond de la boutique rouge et chaude, brusquement traversée par de glacials coups de vent […] (Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes)
  • De petits effluves glacials circulaient […] (Bloy, Le Désespéré)
  • Et cela encore ajoutait à la beauté de ses feux glaciaux. (Sartre, Saint-Genêt, Comédien et Martyr)
  •  des déserts peuplés de glace aux déserts peuplés d’hommes noirs, des déserts glaciaux  (Péguy, Véronique: dialogue de l’histoire et de l’âme charnelle)
  • […] pour aller s’enfermer dans une cagna de Plon, sous les combles glaciaux. (Déon, Bagages pour Vancouver)