170 Vues
Enregistrer

Gouape : définition · synonymes · étymologie · exemples

Publié le 22/09/2022
0 commentaire

Définition. (Nom féminin). La « gouape » signifie :

  • la conduite de voyou, le monde des débauchés  ;
  • par métonymie : un voyou, un ivrogne, un vaurien.

C’est un terme argotique très vieilli que l’on ne trouve aujourd’hui jamais dans le français de tous les jours en Europe. Toutefois on le trouve assez souvent dans la littérature, ce qui fait qu’il est connu. Exemples :

  • Hier soir, alors que je marchais dans une ruelle sombre, trois méprisables gouapes surgirent de l’ombre pour me dérober mes effets.
  • Ce bourgeois bien mis aimait toutefois employer les mots de la gouape, des insultes sordides, des qualificatif atroces, pour choquer sans trop de gravité son milieu sans aspérité.
  • Il paraît que vous n’en fichez pas la secousse à la maison ; toujours sur les quat’chemins à faire le galvaudeux, la gouape, le voyou, au lieu de songer à vous décrasser le cerveau. (Louis Pergaud, La Guerre des boutons)
  • Silence, tas de gouapes ! Oui, vous vous fichez de moi. C’est pour me turlupiner que vous buvez et que vous braillez là-dedans avec vos traînées… (Zola, L’Assommoir)

Synonymes : fripouille, truand, vaurien, voyau, arsouille, chenapan, frappe.

Étymologie : ce terme a été emprunté par le français au provençal moderne gouapo, « gueux », et lui-même à l’espagnol argotique guapo, d’abord employé comme nom pour « brigand, rufian, coupe-jarret » (TLF), puis comme adjectif au sens de « vaillant, élégant, beau, amoureux ». Ce mot argotique espagnol aurait lui-même été emprunté au français picard vape, wape, gape, « faible, insipide » pour des aliments, « faible » pour une personne ou « dérangé » pour un estomac (« Et se tourse derrière lui unes besaces plainne de farine en celle entente que, quant il ont tant mangiet de char mal quitte que leur estomach leur samble estre wape et afoiblis », Chronique de Froissard, citée par le Dictionnaire du moyen français). Les Espagnols ont en effet été présents dans cette région jusqu’au XVIIIe siècle (les Pays-Bas espagnols). Il aurait été employé comme terme d’injure en français du Nord dès le XIVe siècle le Dictionnaire historique de la langue française. Ce terme picard vient du latin vappa, « vin éventé » puis « vaurien ». On trouvait autrefois les dérivés « gouaper » et « gouapeur ».