Atrabilaire : définition simple & exemples

« Atrabilaire » signifie :

I. Adjectif.

  1. qui a trait à l’atrabile, à la bile noire ;
  2. qui a un caractère désagréable, marqué par la mauvaise humeur, par la colère, par l’irritation ;
  3. qui est enclin à la mélancolie, qui est maussade.

II. Nom.

  1. une personne inquiète, portée à la mauvaise humeur (Le Misanthrope ou l’Atrabilaire amoureux, Molière, 1666).

 

À lire ici : que signifiait immarcescible ?

 

Synonymes d’atrabilaire


Bilieux, acariâtre, coléreux, chagrin, maussade, morose, aigre, coléreux, revêche, mélancolique.

 

Antonymes


Affable, aimable, amène, gai, gentil, heureux, insouciant.

 

Exemples


La mélancolie prise dans le sens des médecins, une fois formée, & devenue bien atrabilaire dans le corps de la personne la plus plus gaie, la rendra donc nécessairement des plus tristes : & au lieu de ces plaisirs qu’on aimait tant, on n’aura plus de goût que pour la solitude. 

La Mettrie, De l’Âme

 

Mademoiselle Bérard, naturellement méchante, atrabilaire et bavarde, trop peu riche pour être dévote en titre avec quelque considération, avait besoin d’une maison opulente pour lui fournir des faits à envenimer […]

Stendhal, Lucien Leuwen

 

La mauvaise réputation maintenant connue de M. de Charlus faisait croire aux gens peu renseignés que c’était pour cela que ne le fréquentaient point les gens que de son propre chef il refusait de fréquenter. De sorte que ce qui était l’effet de son humeur atrabilaire semblait celui du mépris des personnes à l’égard de qui elle s’exerçait.

Proust, À la recherche du temps perdu

 

À lire ici : des mots rares pour enrichir votre vocabulaire !

 

Étymologie d’atrabilaire


« Atrabilaire » est dérivé d’ « atrabile », terme de médecine ancienne qui renvoie à la bile noire. L’atrabile était considérée comme une des quatre humeurs (fluides), à côté du phlegme, le sang et de la bile jaune. Les médecins de l’Antiquité ont imaginé que la bile noire était produite par la rate, et était responsable de la mélancolie.

« Atrabile » est formé du latin ater, « noir », et bilis, « bilis ». Bilis atra traduisait le grec melancholia μελανχολία

On trouve le terme le plus anciennement chez Ambroise Paré (1510 – 1590).

Le synonyme atrabilieux était très rare.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *