Le diable est dans les détails : définition & origine [expression]

Le diable est dans les détails signifie :

  • il faut s’intéresser à tous les détails d’une affaire au risque qu’une petite faute compromette le tout ;
  • un petit manquement peut faire échouer le tout ;
  • le meilleur des plans peut échouer à cause d’un petit imprévu ;
  • il faut veiller à chaque détail d’une affaire ou de quelque chose pour ne pas se faire avoir ; 
  • un produit qui peut paraître de bonne facture peut se révéler mauvais à cause de détails mal pensés. 

 

Le diable est dans les détails : origine de l’expression


Contrairement à ce que l’évocation du diable pourrait faire croire, cette expression est récente.

Elle n’apparaît progressivement en français à partir des années 1970.

 

Sur Google Livres, le résultat le plus ancien vient d’un ouvrage écrit en anglais en 1979, et qui cite cet adage en français :

Bindschedler made an indirect allusion to what was to be real negotiating problem of the Third Commitee :

« Attention Messieurs, le diable est dans les détails ».

La variante, aujourd’hui quasi-inexistante, « le diable se cache dans les détails », se trouve dans un ouvrage économique de 1973, ou, plus étonnamment, dans un ouvrage technique allemand de 1969, mais écrite en français. Un document de diplomatique de 1968 identifie néanmoins cette expression comme un proverbe allemand.

En allemand, Der Teufel ist im Detail n’existe pas, mais Der Teufeul steckt im Detail (se cache) se trouve dans des ouvrages années 1960.

Aby Warburg (1866 – 1929) aurait peut-être inventé l’expression, de sens différent, « le bon Dieu se cache dans les détails » (Der liebe Gott steckt im Detail), mais elle n’est pas attestée (sauf chez… Benedetto Croce, philosophe italien !). 

L’expression est parfois attribué à l’Also Sprach Zarathustra (1885) de Nietzsche (1844 -1900), mais à tort. Il ne l’emploie pas.

L’adage existe en anglais (The devil is in the details), mais il ne semble pas y être plus antérieur.

Enfin, il est à noter que ni le TLFi, ni l’Académie, ni le Robert ne relèvent l’expression.

 

Exemples


Le diable est dans les détails. En s’accordant, samedi, sur les bases d’une vaste réforme fiscale internationale destinée à mieux s’assurer que les géants du numérique payent leur juste part d’impôts, les ministres des Finances du G7 pourraient découvrir quelques mauvaises surprises. Selon l’édition de ce lundi du quotidien britannique « The Guardian », l’un des leaders mondiaux de la vente en ligne, Amazon, pourrait échapper aux mailles du filet .

Lesechos.fr

 

Isolation par l’intérieur, choix d’un cadre de fenêtres spécifique, le diable est dans les détails et les prix peuvent rapidement s’envoler. « La collectivité est en contact régulier avec la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement et les architectes des bâtiments de France pour faire au mieux en respectant l’aspect visuel », indique Suzanne Brolly.

france3-regions.francetvinfo.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *