Kif-kif bourricot : définition & origine [expression]

Kif-kif bourricot signifie : pareil, la même chose.

Synonymes : du pareil au même, bonnet blanc et blanc bonnet.

 

Kif-kif bourricot : origine de l’expression


Kif vient de l’arabe classique kif’a, « pareil », « égal », « semblable à » (selon Salah Guemriche, Dictionnaire des mots français d’origine arabe). En arabe algérien, kif-kif signifie « semblable à ». 

La forme argotique française a probablement été importée par des soldats de l’Armée d’Afrique.

Cependant, l’adjonction de bourricot est plus mystérieuse. Selon le Dictionnaire historique de la langue française, ou Marie Treps, cette comparaison, littéralement « pareil à l’âne », viendrait de la rhétorique arabe. Bourricot, dérivé de bourrique, est en réalité un emprunt du français d’Algérie à l’espagnol barrico, et désignait surtout un « petit âne d’Afrique » et, par extension, une personne entêtée. Cette adjonction est peut-être affective. 

L’expression kif-kif effleure vite le français, au milieu du XIXe siècle, peu après la conquête. 

14 juin 1830 : débarquement français en Algérie (cliquez ici pour en savoir plus)

La version avec bourricot apparaît vers les années 1880 :

Et dire que les républicains veulent monopoliser l’enseignement ! 
Comme disent les vieux troupiers d’Afrique : Kif, Kif, bourrico !

Exemples


Il se faisait vieux, et il était sage. Il ne soutenait pas ses propres avis avec ténacité. Il avait dit la veille à son ministre en propres termes : « Je propose l’abbé Guitrel, mais l’abbé Guitrel ou l’abbé Lantaigne, c’est bonnet blanc et blanc bonnet, ou, comme dirait notre oncle, c’est kif kif bourricot ! » Ainsi s’était exprimé M. le directeur des cultes. Mais Loyer, vieux légiste, distinguait toujours.

Anatole France, L’Anneau d’améthyste

 

Ce jour-là, quels que soient nos degrés de croyance et de pratique religieuse, nous aurons enfin l’occasion de dire un vibrant «non» aux islamistes. Aussi bien aux salafistes qu’aux wahhabites et aux Frères musulmans. C’est kif-kif bourricot. Solennellement. Par le plus bel acte citoyen que tant d’humains d’autres pays nous envient: en glissant un bulletin dans l’urne.

Letemps.ch

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *