178 Vues
Enregistrer

Madame « la » ministre ou « le » ministre ?

Publié le 09/11/2022 (m.à.j* le 15/03/2024)
0 commentaire

On écrit plutôt : « Madame la ministre ». En effet, bien que « ministre » soit traditionnellement un nom masculin, son féminin est admis aujourd’hui, même par l’Académie française. Cette dernière arguait autrefois que « Madame la ministre » était une « faute d’accord résultant de la confusion de la personne et de la fonction ». Constatant le développement de la féminisation dans l’usage, elle s’est cependant ravisée puisqu’elle admet aujourd’hui, à l’entrée « ministre », que ce nom puisse être employé au féminin. « Ministre » possède donc deux genres. Certains avancent qu’il faudrait en cette matière distinguer la personne et la fonction. Cet argument un peu forcé ne correspond pas à la représentation réelle produite par l’usage de l’article « le » qui amène naturellement un homme à l’esprit de l’interlocuteur. On peut lire ailleurs que les noms de titres ne se féminisent pas. Pourtant, « doyen » a été féminisé dès la 8e édition du Dictionnaire de l’Académie française (1935). Autre exemple, on parle sans difficulté d’« une architecte », architecte étant un titre réservé aux seules personnes inscrites au tableau régional de l’Ordre des architectes. « La juge » ou « la maire » ne sont plus des féminins stigmatisés. Les élèves désignent sans hésiter leurs professeurs femmes par « la prof’ ».

Au Canada et en Belgique, cette féminisation est aussi admise.

Remarque : la querelle sur la féminisation du titre de ministre, vive à la fin des années 1990 en France, a inspiré le titre d’un livre de Bernard Cerquiglini sur la question de la féminisation, Le ministre est enceinte (2018), qui cherche à souligner l’absurdité de la position « puriste ». Cette querelle ressort sporadiquement en France, lorsqu’un député s’adresse à une ministre par l’appel « Madame le ministre ».

Remarque 2 : « ministresse » n’existe pas dans l’usage.

Exemples : 

  • Madame la ministre, je me permets de m’adresser à vous à propos de votre politique de réductions des coûts.
  • La ministre des Affaires étrangères s’est rendue en Chine la semaine dernière.

À lire aussi :