300 Vues
Enregistrer

Océan : faut-il une majuscule ?

Publié le 27/09/2022
1 commentaire

L’Océan, au sens de l’Océan mondial, la très vaste étendue d’eau salée qui couvre environ 70% de la surface de la Terre et qui regroupe environ 97% de toute l’eau qu’on y trouve, est écrit avec une majuscule. L’usage de la majuscule se justifie dans ce cas par le fait que le terme est un toponyme, est nom de lieu, et qu’il désigne un lieu unique, une surface unique, les eaux qui baignent les continents sur la majeure partie de la Terre. Exemples :

  • Il existe toujours aujourd’hui des marins qui craignent de naviguer sur le vaste Océan mondial.
  • Les explorateurs revinrent de leur voyage depuis l’autre côté de l’Océan fin de nous raconter leurs aventures.
  • Les fleuves du monde finissent tous par se mêler dans l’Océan.
  • L’idée de l’Océan a peut-être inspiré a l’écrivain Romain Rolland l’idée de « sentiment océanique ».

Ce n’est que par convention, pour faciliter la communication, que l’on distingue, cinq océans, qui forment cinq parties de l’Océan mondiale. Ce sont les océans Atlantique, Pacifique, Indien, Antarctique et Arctique. Ces termes sont aussi des toponymes. Toutefois, dans ce cas, seul le qualificatif (Pacifique, Indien, etc.) prend la majuscule :

  • Madagascar est une vaste île qui se trouve au sud-ouest de l’océan Indien.
  • L’océan Pacifique est le plus vaste du monde, si bien qu’il représente un tiers de la surface terrestre, plus que l’ensemble des terres émergées.
  • L’océan Atlantique était au XIXe siècle le principal espace où s’effectuaient les échanges commerciaux.

On ne met pas de majuscule lorsqu’on emploie océan au figuré (pour désigner une vaste entendue, soit d’un élément concret, soit d’un élément abstrait) :

  • Son amant lui promis un océan d’amour pour le restant de ses jours.

Océan est un emprunt, via le latin oceanus, au grec Okeanos, Ὠκεανός, désignant un dieu (un titan), fils d’Ouranos (le Ciel) et de Gaia (la Terre), personnifiant la mer ou l’ensemble des cours d’eau, et représenté comme un immense fleuve qui entoure les terre émergées. Chez les Grecs, Okeanos désigne la mer extérieure, surtout l’océan Atlantique, par opposition aux mers intérieures, navigables.