On écrit : « de plain-pied ». Cette locution invariable signifie « de même niveau ». Un « logement de plain-pied » est un logement qui a été construit au niveau du sol extérieur.  Cette expression est parfois employée au sens figuré, où elle signifie « sans difficulté », « directement », « facilement » (on dit souvent « entrer de plain-pied » dans quelque chose, au sens aussi de : se lancer complètement, totalement). Ainsi, « être de plain-pied avec quelqu’un » (expression qui est sortie de l’usage aujourd’hui), c’est être à l’aise avec quelqu’un, être sur un pied d’égalité. « Plain », terme rare, vient du latin planus, « plan, de surface plane, plat, uni, égal  », et qualifiait autrefois (XIIe siècle) une surface de tissu lisse, unie. L’étendue de pays plat était désigné par « plain », qui est devenu « plaine ». 

À lire ici : « autant pour moi » ou  « au temps pour moi » ?

 

Exemples avec « de plain-pied »


Avec cette acquisition, le géant californien entre de plain-pied sur le marché des « wearable », ces objets connectés – montres, bracelets, écouteurs sans fil… – que l’on porte sur soi, où il retrouvera face à lui d’autres poids lourds mondiaux tels qu’Apple, Samsung, Huawei ou encore Xiaomi.

Lemonde.fr

Mais, à Paris, chaque profession a ses Oméga, des individus qui mettent le métier de plain-pied avec la pratique des rues, avec le peuple.

Balzac, Le Cousin Pons / ici, employé au sens d’« au même niveau », « rendre similaire »

Ce couronnement fut détruit en 1568 par l’architecte Francisco Ruiz, qui fit monter de cent pieds encore dans la pure lumière du ciel, la fille du More Guever, pour que sa statue de bronze pût regarder par-dessus les sierras et causer de plain-pied avec les anges qui passent.

Gautier, Voyage en Espagne / causer « sur un pied d’égalite avec les anges »

Or l’obscurité qui baigne toute chose comme un élément nouveau a pour effet, irrésistiblement tentateur pour certaines personnes, de supprimer le premier stade du plaisir et de nous faire entrer de plain-pied dans un domaine de caresses où l’on n’accède d’habitude qu’après quelque temps.

À la recherche du temps perdu

À lire ici : « sens dessus dessous » ou « sans dessus dessous » ?