713 Vues
Enregistrer

« On est allé » ou « on est allés » : quel accord ? (orthographe)

Publié le 07/10/2022 (m.à.j* le 15/03/2024)
0 commentaire

Il vaut mieux écrire « on est allés » lorsque l’on veut dire « nous sommes allés ». Le pronom indéfini « on », lorsqu’il se substitue au pronom personnel « nous », c’est-à-dire lorsqu’il est considéré comme un équivalent de la première personne du pluriel, entraîne l’accord en nombre et genre du participe passé du verbe qui lui est lié. En revanche, l’auxiliaire « être » reste à la troisième personne du singulier. Ainsi, si Arthur racontait sa journée, il pourrait écrire : « Avec Emma, on est allés se délasser à la plage ». On dit que l’accord est fait selon le sens, bien qu’il ne semble pas naturel. Dans cette logique, les adjectifs doivent aussi être accordés : « Mes sœurs et moi, on est allées, joyeuses, au centre-ville pour nous promener sur les boulevards ».

« On est allé », sans accord alors que le pronom « on » représente « nous », est cependant l’usage traditionnel.

  • — C’est ce qu’on a fait ; on est allé chercher tout de suite le médecin du théâtre. (Sue, La Bonne Aventure)

On conserve « on est allé » quand ce pronom représente un sujet indéfini, dans les narrations par exemple : « Notre coup est fichu ! On est allé prévenir la police avant qu’on ait commencé ». Dans cette phrase, « on » n’est pas équivalent à « nous ». Autres exemples :

  • On m’a déposé ici, et l’on est allé chercher quelque procureur du roi. (Hugo, Le Dernier Jour d’un condamné)
  • — Tu ne connais pas l’amour-propre des villes de province, répondit Lucien. On est allé dans une petite ville du Midi recevoir en triomphe, aux portes de la ville, un jeune homme qui avait remporté le prix d’honneur au grand concours (Balzac, Illusions perdues)

La substitution de « on » à « nous » est caractéristique du langage oral, que l’on trouve par exemple dans les dialogues de certaines œuvres qui tiennent à reproduire ses caractéristiques, dans un souci de réalisme. Avec le développement des messageries électroniques et des forums sur internet, le langage oral a fait irruption dans l’écrit. Au travail, dans les courriels professionnels, il convient de préférer le « nous », considéré comme plus traditionnel et plus élégant, à « on ». Exemples : « Nous sommes allées avec mes sœurs au centre-ville ».

Vous devez cliquer ici pour lire : « on est seuls » ou « on est seuls » ?