La locution « de partout » signifie « de tous les côtés à la fois », « de tous les endroits », « de tous les points », et indique l’origine de ce dont on parle et son rapprochement. « Il y a en de partout » peut signifier « il en vient de tous lieux ».

Considérez ensuite leurs nationalités; il y en a de partout, tous les peuples de l’Europe sont représentés là. 

L’Écho sioniste, 20 novembre 1900

Tenez, regardez, les lettres de l’étranger, il y en de partout. 

Candide, 22 juillet 1937

Cependant, bien que cet emploi soit parfois considéré comme incorrect (pour Girodet, c’est un emploi populaire qu’il faut éviter), on emploie aujourd’hui « il y en a de partout » à la place de « il y en a partout », « il y en a en tous lieux », « il y en a sur toute la surface ». L’emploi de cette locution est rare à l’écrit. Elle appartient au français oral et familier. Les articles de presse dans lesquels on la trouve ne font que citer des interviewés : 

Tous les politiques véreux qui dégoûtent les jeunes, il faut les remplacer« , y compris dans sa propre famille politique. « Il y en a de partout, dans toutes les formations politiques« , explique-t-il. 

Francetvinfo.fr

Madeleine, qui vit là avec sa sœur, apprécie son intervention : « Ma sœur, qui aime les chats, les a nourris. Au début, il y en avait un ou deux mais, maintenant, il y en a de partout.

Le Progrès, 16 avril 2021

L’intercalation de la préposition « de » sous-entend peut-être l’idée que ce qui est « partout » provient de quelque part, que cet élément a fait récemment son apparition ou qu’il vient seulement d’éveiller notre attention. Ainsi, on dit souvent, si l’on voit quelqu’un faire tomber le contenu de son plat sur lui : « Oh non, il y en a de partout ! » (il y a en partout, comme si le contenu était venu de tous les endroits).