Pourquoi le père Noël est-il rouge ?

La représentation du père Noël en habit rouge trouve ses origines aux États-Unis du XIXe siècle. Elle est surtout due au dessinateurs états-unien d’origine allemande Thomas Nast (1840 – 1902). Ce dernier représente Santa Claus (le nom états-unien du Père Noël, du néerlandais Sinterklaas, Saint-Nicolas) à de nombreuses reprises, mais c’est surtout son portrait de 1881 Merry Old Santa Claus qui commence à fixer notre représentation du père Noël. 

 

pourquoi pere Noël est-il en rouge

Merry Old Santa Claus, 1881 | Voir sur Smithsonian mag

Ce portrait représente un père Noël familier, rond, chevelu, aux grosses joues roses sur un visage barbu et joyeux et rieur, des jouets plein les bras, et, surtout, habillé d’un gros manteau rouge doublé de fourrure blanche.

Celui-ci a probablement été inspiré par la satire Knickerbocker’s History of New York (1809) de Washington Irving (1783 – 1853) qui décrit Saint-Nicolas, un des ancêtres du père Noël, comme un être joyeux qui volait de cheminée en cheminée sur un traîneau tiré par des rennes pour distribuer des jouets aux enfants, et surtout par le poème de 1922 du pasteur Clement Moore, A Visit from St. Nicholas.

D’autres dessinateurs emboîtent le pas de Nast, à l’image de Frank Arthur Nankivell (1869 – 1959) qui représente un père Noël « moderne », apprécié par les femmes, pour le magazine satirique Puck en 1902 et 1904 :

 

 

Newel Convers Wyeth (1882 – 1945) :

Toutefois, des représentations différentes du père Noël se trouvent encore au début du XXe siècle. The Life and Adventures of Santa Claus (1902) de L. Frank Baum représente sur sa couverture un père Noël certes joyeux, chevelu et barbu, mais habillé d’un étrange manteau gris foncé doublé d’une fourrure aux motifs léopard avec, il est vrai, des bottes rouges, et un arrière-plan rouge (il est toutefois représenté en rouge aux pages suivantes).

Une carte postale états-unienne du début du XXe siècle montre un père Noël sévère, mince et habillé de marron. Il ressemble à un colporteur. 

 

Un standard du père Noël tel qu’il est connu aujourd’hui se constitue néanmoins avec les besoins de la publicité dans laquelle il est de plus en plus employé au début du XXe siècle. Le rouge s’impose, peut-être parce que cette couleur vive attire et capture l’attention du consommateur, et que sa chaleur suggère que le produit vendu par le père Noël comblera un besoin de réconfort.

 

Le père Noël rouge : une invention de Coca-Cola ?


L’idée selon laquelle Coca-Cola a inventé l’image du père Noël rouge moderne est fausse.

Cependant, l’entreprise peut s’enorgueillir d’avoir contribué à fixer l’image standard du père Noël a travers le monde en l’ayant transformé en ambassadeur hivernal de son produit phare à l’aide des illustrations d’Haddon Sundblom (1899 – 1976). Selon Cara Okleshen, Stacey Menzel Baker et Robert Mittelstaedt, la mémoire collective a défini son image du père Noël d’après les illustrations de Sundblom produites entre 1931 et 1966.

 

Ce père Noël rouge et blanc, les mêmes couleurs que le logo de l’entreprise, reprend les codes instaurés par Nast, mais surtout ceux de Joseph Christian Leyendecker (1874 – 1951) en exacerbant la bonhommie du personnage, désormais radieux voire fantasque. Il remplace habilement la pipe par une bouteille de coca.

 

À lire 

The Public Domain Review, A Pictorial History of Santa Claus

The Guardian, Stephen Moss, Why is Santa red? You asked Google – here’s the answer

Martyne Perrot, Noël, Idées reçues

Cara Okleshen, Stacey Menzel Baker et Robert Mittelstaedt [2000], « Santa Claus does more than deliver toys : advertising’s commercialization of the collective memory of Americans », Consumption, Markets and Culture, vol.  4, no 3, p. 207-343.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *