« Quart de finale » ou « quarts de finale » ?

On écrit : un quart de finale, des quarts de finale. 

C’est un terme ordinaire qui prend la marque du pluriel.

Le problème vient surtout de l’emploi de cette expression avec la préposition « en ». Selon que l’on considère un seul quart de finale, ou l’ensemble des quatre matchs, on dira que « l’équipe a perdu en quart » ou « en quarts de finale » (elle a perdu dans cette phase de la compétition). Si l’on se fie aux résultats anciens présentés par Gallica, le singulier est peut-être d’usage plus traditionnel que le pluriel, qui ne gêne pas pour autant. 

Les exemples ci-dessous révèlent qu’aujourd’hui, chez les journalistes, l’usage flotte. Ils tendent à employer les deux formes.

 

À lire ici : Le 4-4-2 en football

 

Exemples avec « quarts de finale » (pluriel)


Nîmes recevra Montpellier en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, le tirage complet Nîmes recevra Montpellier en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, le tirage complet

Lequipe.fr

 

Ainsi, après son succès en quarts de finale face à l’Italien Matteo Berrettini, le Serbe, interrogé par l’ancien joueur américain Patrick McEnroe sur la perspective de réaliser le Grand Chelem calendaire, s’était braqué, répondant fermement « je ne veux pas parler de ça ».

Lemonde.fr

 

Exemples avec le singulier


En 2009, l’équipe de football d’Erythrée avait demandé l’asile au Kenya après avoir perdu 4-0 contre la Tanzanie en quart de finale de la Coupe d’Afrique de l’Est et d’Afrique centrale (Cecafa).

Lemonde.fr

 

Quatre ans plus tard en Russie, le joueur du PSG n’avait pu empêcher l’élimination de sa sélection en quart de finale face à la Belgique (1-2).

Eurosport.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *