Leur peut appartenir à trois catégories grammaticales différentes. Il est essentiel de le comprendre pour pouvoir déterminer s’il faut l’écrire avec la marque du pluriel « s ».

« Leur » comme déterminant possessif

Toujours placé devant un nom, ce déterminant possessif indique à qui appartient un élément, comme le feraient d’autres adjectifs possessifs, comme « mon », « ton » « son », « notre » , « votre », etc. Astuce : c’est un déterminant possessif lorsqu’on peut le remplacer par « ce » ou « cette » au singulier, ou « ces » au pluriel. Exemples :

  • J’ai vu leur maison depuis la colline.
  • J’ai vu cette maison depuis la colline. 

« Leur » est l’adjectif possessif à la troisième personne du pluriel (masculin et féminin), c’est-à-dire qu’il indique qu’il y a plusieurs possesseurs.

 

Il prend un « s » lorsqu’il y a plusieurs éléments possédés

Exemples

  • « Elle retrouvait aux mêmes places les digitales et les ravenelles, les bouquets d’orties entourant les gros cailloux, et les plaques de lichen le long des trois fenêtres, dont les volets toujours clos s’égrenaient de pourriture, sur leurs barres de fer rouillées. » (Flaubert, Madame Bovary)
    • Il y  a plusieurs barres de fer.
  • Des hôtels en construction dressaient leurs échafaudages sous le ciel noir. (Zola, Nana)
    • Il y a plusieurs échafaudages.

« Leur » comme pronom possessif

Il remplace alors un nom précédé d’un adjectif possessif, comme le « le mien », « le tien », « le sien », « le nôtre» , « le vôtre ». Exemples :

– Tes parents ont-ils abîmé ta voiture ou leur voiture ? (ici adjectif possessif)
– Ils ont abîmé la leur. (ici pronom possessif)

Comme pronom possessif, il est précédé d’un déterminant (le, la, les, des, du, au, etc.). Il s’accorde avec ce déterminant. Exemples

  • Ce traître, il est des leurs !
  • Ce n’est pas cette voiture que je veux, c’est la leur ! Quel désespoir !
  • « Une autre solution voudrait que les conducteurs non grévistes assurent les liaisons sur d’autres lignes que la leur. » (Lexpress.fr)
  • « Elle ne retrouvait de la dextérité que dans l’amour par cette touchante prescience des femmes qui aiment tant le corps de l’homme qu’elles devinent du premier coup ce qui fera le plus de plaisir à ce corps pourtant si différent du leur. » (Proust, À la recherche du temps perdu)

Comme pronom personnel

Il remplace alors un nom, et est placé avant le verbe dont il est le complément d’objet indirect. Comme pronom personnel, il est invariable. Exemple : « Elle leur a expliqué l’histoire du papier […] (Ladepeche.fr)

Il peut être placé après le verbe quand il complète un ordre à l’impératif. Exemple : « Rends-leur l’argent ! »

S’il y a présence d’un complément d’objet direct, il précède « leur » qui est complément d’objet indirect.  Exemple : « Donnez-en-leur ! »

Astuce : c’est un pronom personnel si l’on peut le remplacer par « lui ». Exemple

  • Il leur dit la vérité.
  • Il lui dit la vérité. 

Un exemple avec les trois catégories grammaticales  : 

  • Après de longues négociations, les syndicats leur (1) dirent qu’ils ne reculeraient pas sur leurs (2) revendications, mais que les patrons devaient réviser les leurs (3)!
    • (1) pronom personnel qui précède le verbe « dirent ». Il est invariable.
    • (2) adjectif possessif qui s’accorde avec le nom qu’il précède (il y a plusieurs revendications).
    • (3) pronom possessif qui s’accorde avec le déterminant (« les ») qui le précède.