154 Vues
Enregistrer

R.I.P. : qu’est-ce que cela signifie ? définition

Publié le 19/06/2018
2 commentaires

Le sigle R.I.P. signifie : requiescat in pace. Cette inscription latine, qui signifie « qu’il/elle repose en paix » ou « qu’ils/elles reposent en paix » (avec requiescant) est parfois inscrite sur les sépultures chrétiennes ou sur les faire-part de décès (requiescat, du verbe requiescere, « prendre du repos, se reposer », au subjonctif présent, et de in pace, en paix). Cet acronyme semble être très populaire aux États-Unis. Il recoupe en effet les mêmes mots que l’anglais rest in peace, traduction de requiescat in pace. L’anglais est d’ailleurs souvent considéré par l’opinion générale comme l’origine de ce sigle. Aujourd’hui, avec internet et sa culture, son utilisation semble se diffuser en France dans la langue commune. « RIP » permet de se désoler d’une mort ou, dans un sens ironique, d’annoncer qu’un malheur ou la mort de quelqu’un ou quelque chose est annoncée.  Par exemple, si les États-Unis menacent militairement la Corée du Nord, quelqu’un pourrait déclarer « RIP la Corée du Nord ».

On trouve aussi sur les pierres tombales l’épigraphe pausat in pace, « il repose en paix », ou DOM, « Deo Optimo Maximo », « À Dieu, très bon, très grand ». Mais elles sont plus rares.

À lire en cliquant ici : que signifie « alea jacta est » ?

Exemples

  • Il avait lu sur la tombe de son ami défunt les trois lettres terribles qui sanctionnaient par leur latinité solennelle une éternelle absence : R.I.P, requiescat in pace.

Réquiem ætérnam dona eis Dómine,
et lux perpétua lúceat eis.
Requiéscant in pace. Amen.

« Donne-leur, Seigneur, le repos éternel
Et que brille sur eux la lumière de ta face.
Qu’ils reposent en paix. Amen. »

Prière pour les défunts proposée par le Sacré-Cœur de Montmartre

Il songea : Cela va être fini. Encore un peu de patience. Le prêtre va s’en aller. Fauchelevent emmènera Mestienne boire. On me laissera. Puis Fauchelevent reviendra seul, et je sortirai. Ce sera l’affaire d’une bonne heure.

La voix grave reprit : — Requiescat in pace.

Et la voix d’enfant dit : — Amen.

Hugo, Les Misérables