« Épigramme », « épigraphe », « épitaphe » : quelle différence ?

« Épigramme », « épigraphe », « épitaphe » sont des paronymes.

La prononciation de ces mots est proche, ce qui peut prêter à confusion.

 

Une épigramme : définition


Du grec epigramma, ἐπίγραμμα, « inscription sur un autel, un tombeau, une offrande, etc. », « petite pièce de vers érotique ou élégiaque », « titre d’un ouvrage », etc., du préfixe -epi, « sur », et de gramma, γραμμα, « lettre, trait d’écriture pour former des lettres ».

Une épigramme désigne : 

1. un petit poème, une petite pièce de vers, le plus souvent satirique, critique, ou comportant un trait d’esprit ;

L’autre jour, au fond d’un vallon,
Un serpent piqua Jean Fréron ; 
Que pensez-vous qu’il arriva ? 
Ce fut le serpent qui creva. 

Voltaire

 

2. par métonymie : trait d’esprit, bon mot railleur prononcé au cours d’une conversation ;

— Monsieur Billot a raison, dit-elle ; Catherine est jeune ; elle a bonne tête, elle est têtue même. — Oh ! oui, fit Pitou, certain qu’il flattait l’amour-propre de Catherine, en même temps qu’il lui décochait une épigramme. — Catherine, continua la mère Billot, sera plus à l’aise que moi sur les chemins ; elle saura mieux courir des jours entiers après les laboureurs. Elle vendra mieux ; elle achètera plus sûrement. Elle saura se faire obéir, la fille !

Dumas, Ange Pitou

 

3. dans l’Antiquité : inscription sur un monument.

 

À lire ici : « abréviation », « sigle », « acronyme », quelle différence ?

 

Une épigraphe : définition


Du grec epigraphê, ἐπιγραφή, « inscription sur une pierre, sur une statue », « titre d’un ouvrage, titre d’une charge, titre d’honneur », du préfixe -epi, « sur », et de graphê, γραφή, « art d’écrire », « écriture ». 

Une épigraphe désigne : 

1.  une inscription sur un édifice ou un monument qui indique la date d’édification, ou l’auteur, ou sa raison d’être, etc. ;

épigraphe exemple

Épigraphe de la colonne Vendôme

 

2. une citation placée en tête d’ouvrage ou de chapitre et qui a en général pour but d’en indiquer le sujet ou l’esprit.

Épigraphe exemple

Épigraphe de Le Rouge et le Noir de Stendhal

 

Une épitaphe : définition


Du grec epi-taphios, ἐπι·τάφιος, « qui se célèbre sur un tombeau », « funèbre », de epi, « sur », et de taphos, τάφος, « tombeau ».

Une « épitaphe » désigne : 

1. l’inscription faite sur un tombeau qui peut indiquer son nom, ses dates de naissance et de mort, rappeler ses qualités, ou être un texte court ;

épitaphe exemple

 

 

2. poème à la mémoire d’un mort, élogieux ou sarcastique.

Maître, qui, du grand art levant le pur flambeau,
Pour consoler la Chair besoigneuse et fragile,
Rendis sa gloire antique à cette exquise argile,
Ton corps va donc subir l’outrage du tombeau !

Ton âme a donc rejoint le somnolent troupeau
Des ombres sans désirs, où l’attendait Virgile,
Toi qui, né pour le jour d’où le trépas t’exile.
Faisais des Voluptés les prêtresses du Beau !

Ah ! les dieux (si les dieux y peuvent quelque chose)
Devaient ravir ce corps dans une apothéose.
D’incorruptible éther l’embaumer pour toujours.

Et l’âme ! l’envoyer dans la Nature entière,
Savourer librement, éparse en la matière,
L’ivresse des couleurs et la paix des contours !

Sully Prudhomme, Tombeau de Théophile Gautier

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.