155 Vues
Enregistrer

Tête-à-tête : quel est le pluriel ?

Publié le 13/10/2022
0 commentaire

Le pluriel de tête-à-tête est : les/des tête-à-tête. La forme est la même au singulier et au pluriel. Ce nom est invariable. Cela s’explique par le fait qu’aucun élément de ce nom composé puisse prendre la marque du pluriel. « Tête-à-tête » a une signification spécifique en tant que tel : on ne parle  pas ici de têtes. C’est une métaphore qui renvoie à un face-à-face, à une situation où l’on se trouve en face de quelqu’un, à un entretien entre deux personnes, seules, isolées, comme si leurs têtes se faisaient face, à quelques centimètres l’une de l’autre. La marque du pluriel changerait le sens de la formule. Le cas est le même, par exemple, pour des « tête-à-queue », des « pied-à-terre », des « vol-au-vent », des « pot-au-feu », tous invariables. En règle générale cependant, les noms composés formés de deux noms séparés par une préposition prennent la marque du pluriel (sur le premier nom) : des « arcs-en-ciel », des « chefs-d’œuvre », des « pots-de-vin », etc.

On trouve toutefois « tête-à-têtes » sous la plume de rares auteurs, chez Rousseau au premier titre (« Nos tête-à-têtes étoient moins des entretiens qu’un babil intarissable qui pour finir avoit besoin d’être interrompu », Les Confessions, 1782), chez Sade aussi, mais jamais « têtes-à-tête ». On trouve même le très rare « têtes-à-têtes » dans la première édition de l’Encyclopédie (1751) : « les têtes-à-têtes s’abrègent ». L’écrasante majorité des écrits emploie la forme invariable. Exemples :

  • « […] les tête-à-tête au coin du feu  […] » (Flaubert, Madame Bovary)
  • « Elle fit seulement consentir Laurence à empêcher les tête-à-tête que ses courses et ses occupations rendaient trop faciles. » (Sand, Pauline)
  • « […] celle-ci emmenait Clémentine et ménageait les tête-à-tête de Thérèse. M. de Montal […] » (Sue, Thérèse Dunoyer)

Remarque : le «tête-à-tête » désigne un petit canapé pour deux personnes et un service à thé.

Remarque 2 : ce nom est parfois employé en anglais. « The eyewear is not just part of Biden’s signature look, it’s become a common component of the diplomatic gift exchange at the end of his tête-à-têtes […] (Politico.com)