393 Vues
Enregistrer

Ubuesque : définition · exemples · synonymes · étymologie

Publié le 04/02/2023
0 commentaire

Définition d’ubuesque

Ubuesque est un adjectif qui dérive directement du nom d’Ubu, le personnage central de la pièce de théâtre Ubu roi (1895, et représenté pour la première fois en 1896) d’Alfred Jarry (1873 – 1907). À l’origine ubuesque signifiait « qui est à l’image d’Ubu, cynique, grossier, despotique et lâche », mais l’usage de cet adjectif s’est depuis déplacé : est « ubuesque » ce qui est « abracadabrant, absurde, incohérent, insensé, aberrant, ridicule, grotesque, etc. ». Cela montre que ce terme a quelque peu perdu son lien avec son origine littéraire, si bien que l’on peut penser sans prendre trop de risques qu’il est souvent employé sans jamais penser au père Ubu. Ainsi, on peut souvent lire que « telle ou telle situation est ubuesque », pour dire qu’un situation est absurde ou grotesque et qu’il faut en sortir (on parle aussi couramment de « situation kafkaïenne »). On lit ou entend aussi souvent cet adjectif dans les critiques de livres ou de films pour dire que leurs scénarios sont « fous, extravagants, hors du commun, etc. ». Cet adjectif n’est pas à proprement dit « littéraire » ni « rare », il appartient au langage « soutenu » commun, c’est-à-dire au vocabulaire employé par les usagers pour s’exprimer d’une manière relativement élevée.

Ubu roi (titre qui rappelle Œdipe Roi de Sophocle) est une pièce, écrite par un jeune homme (22 ans), courte et drôle, qui fit scandale parce qu’elle franchissait toutes les limites de la bienséance (le mot « merdre », répété tout au long de la pièce, en est le symbole) et parce qu’elle s’affranchissait des conventions théâtrales.

Autres exemples :

Synonymes d’ubuesque

Grotest, burlesque, absurde, ridicule, abracadabrant, saugrenu, risible, aberrant, etc.