« À nouveau » et « de nouveau » : quelle différence ?

de nouveau ou a nouveau

Déjeuner des canotiers, Renoir, 1880 (détail) | Wikimedia Commons

« À nouveau » et « de nouveau » : quelle différence ?


De nouveau

Une seconde fois, une fois de plus, derechef.

Exemples

Elle avait encore raison. Le gouvernement a de nouveau renoncé.

Puis Bloch, avec une émotion exagérée, félicita de nouveau Rachel sur un ton de fausset et de proclamer son génie,

Proust, Le Temps retrouvé

De nouveau l’on combat et nous sommes surpris

Corneille, Polyeucte

 

À nouveau

Pour la seconde fois mais de façon complètement différente.

Exemples

Ta rédaction est incompréhensible, écris-la à nouveau.

Le journaliste dû formuler sa question à nouveau devant le regard médusé du président.

Il détestait son tableau. Il décida de la peindre à nouveau.

Lorsque l’on utilise cette locution, il faut veiller à éviter de l’employer avec reprendre ou refaire. 

Pour mieux distinguer ces deux locutions, l’exemple suivant les emploie dans la même phrase : 

Après avoir examiné de nouveau (1) toutes les hypothèses, elle décida d’étudier à nouveau (2) le problème.

La personne dont l’exemple parle examine une fois de plus toutes les hypothèses (1), puis étudie le problème qu’elle veut résoudre d’une manière complètement différente (2) d’avant. 

 

Voir ici un article sur clore/clôturer.

 

Faut-il distinguer ces locutions ?

Dans l’usage, ces locutions se confondent dans le sens de « une nouvelle fois ». Rares sont ceux qui la connaissent et le respectent. Le Grevisse indique que cette distinction n’est pas suivie par les grands auteurs. Les grands écrivains ne la prennent pas en compte. 

Dans les exemples suivants, « à nouveau » est employé dans le sens de « une nouvelle fois » : 

On n’entendait que ces mots : « Je ne sais pas si Madame de Forcheville me reconnaît, je devrais peut-être me faire présenter à nouveau ».

Proust, Le Temps retrouvé

 

Julius remonta. Comme il tournait à nouveau le corridor, une femme sortit de la chambre voisine de celle du fond.

Gide, Les Caves du Vatican

 

Il pleuvait à nouveau, malgré l’arc-en-ciel.

Aragon, La Semaine sainte

Voir ici un article sur clore/clôturer.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. monique dit :

    Très cher Adrian, si je puis me permettre, je dirais plus simplement: DE NOUVEAU=ENCORE, A NOUVEAU=ON REFAIT. Et si on veut faire les écrivains, ON FAIT CE QU’ON VEUT! Belle soirée, Adrian. monique

  1. 04/10/2018

    […] contraction du préfixe « -re » (qui signifie « faire quelque chose de nouveau») s’explique peut-être par des raisons d’euphonie : il est plus complexe et moins […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *