Vigneron et viticulteur : quelle différence ?

« Vigneron » et « viticulteur » sont des termes parfois distingués. Le « vigneron » serait celui qui cultive la vigne puis en ferait du vin, alors que le « viticulteur » serait seulement l’agriculteur spécialiste de la vigne. Dans certaines régions, ou chez certains professionnels, cette distinction existe. Cependant, en règle générale, ces termes sont synonymes. Ils sont le plus souvent confondus, non seulement par le grand public, mais aussi par les acteurs du domaine. Par exemple, sur son site, la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne déclare fédérer « les 52 Organismes de Défense et de Gestion (ODG) et leurs viticulteurs, pour les vins et eaux de vie sous AOP et IGP en Bourgogne » et s’être donné pour mission d’ « accompagner les Organismes de Défense et de Gestion et les viticulteurs membre de ces ODG ». Autre exemple, le site de l’Interloire parle indifféremment de « viticulteurs » ou de « vignerons » : « InterLoire, rassemble 3000 opérateurs (viticulteurs, négociants et coopératives) […] & « InterLoire, l’interprofession des vins du Val de Loire, est née de la volonté des vignerons et négociants du Pays Nantais, de l’Anjou, du Saumurois et de la Touraine ». Même chose sur le site des vins de Saint-Émilion

« Viticulteur » (« viticultrice ») est le terme générique qui désigne les acteurs du domaine. C’est le terme utilisé préférentiellement par l’administration française par exemple. C’est un terme récent, formé au milieu du XIXe siècle à partir du latin vitis, « vigne » (qui a aussi donné viticole / le latin viticola signifie « vigneron »), et du suffixe « -culteur », sur le modèle d’« agriculteur » ou « horticulteur » (cf. TLFi). « Vigneron » est quant à lui un terme bien plus ancien, relevé dès le XIIe siècle. Il est dérivé de « vigne » qui a lui-même pour origine le latin vinea, « vigne, vignoble » (synonyme de vitis), venant lui-même de, vinum, « vin ». Grâce à cette ancienneté, « vigneron » est plus courant que « viticulteur » (cf. résultats renvoyés par Google Ngram), et renvoie, peut-être, symboliquement, à l’idée de petit producteur proche sa terre et enraciné dans son terroir, tandis que « viticulteur » serait plus neutre. Ainsi, le syndicat des professionnels indépendants cultivant la vigne et faisant du vin s’est baptisé « Vignerons indépendants de France » et son logo montre un vigneron portant sur son dos un lourd panier de vendanges. Toutefois, si la « viticulture » désigne plus largement l’exploitation des vignes, la « viniculture » désigne les activités d’élaboration et de commercialisation des vins.

« Viniculteur », au sens de « celui fabrique les vins », est relevé dans le TLFi mais n’existe pas dans l’usage. Les fabricants de vins peuvent être des négociants, des caves coopératives ou des indépendants.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.