224 Vues
Enregistrer

Comminatoire : définition, exemples, synonymes, étymologie

Publié le 26/01/2022
0 commentaire

Définition. (Adjectif). Comminatoire est un adjectif qui est le plus souvent employé dans le vocabulaire du droit pour qualifier une obligation dont la non-exécution entraînera des sanctions (pour un débiteur notamment). On dit par exemple qu’une astreinte est une mesure comminatoire, car elle  exerce une pression financière sur débiteur. En dehors du vocabulaire du droit, ce terme rare est employé, dans une langue soignée, pour qualifier quelque chose qui a le caractère d’une menace, qui cherche à intimider, presque toujours à propos d’un « ton », ou de paroles, d’écrits, etc. Par exemple, « son voisin est venu lui demander sur un ton comminatoire de cesser son tapage nocturne » signifie, de manière quelque peu grandiloquente, que le voisin a adopté un ton de menace, qu’il risque d’agir si les tapages nocturnes se poursuivent. On pourrait aussi dire « j’ai reçu un courriel comminatoire de la part de la direction qui m’enjoignait à cesser d’arriver systématiquement en retard lors des réunions, au risque de sanctions ».

Autres exemples :

Car tant que la politique contiendra la guerre, tant que la pénalité contiendra l’échafaud,t ant que le dogme contiendra l’enfer, tant que la force sociale sera comminatoire, tant que le principe, qui est le droit, sera distinct du fait, qui est le code, tant que l’indissoluble sera dans la loi civile et l’irréparable dans la loi criminelle, tant que la liberté pourra être garrottée […]

Hugo, Les Ouvriers lyonnais

Sa lettre, d’ailleurs, beaucoup plus comminatoire que fraternelle, ne pouvait me laisser aucun doute sur la gravité du cas. Il exigeait absolument que je fusse exact, déclarant que la justice le voulait ainsi.

Bloy, Histoires désobligeantes

Le roi fait alors procéder à la crémation publique de vingt-deux charretées de manuscrits du Talmud. Le pape Innocent IV, qui a succédé à Grégoire IX et qui est plus hostile encore aux juifs, envoie à Louis, le 9 mai 1244, une lettre au ton comminatoire le félicitant pour le brûlement de 1242, mais l’invitant à faire brûler les exemplaires subsistants.

Jacques Le Goff, Saint Louis

Présent au moment de l’entretien, le petit-fils de Marc vient plusieurs fois l’importuner sur un ton comminatoire, du haut de ses quatre ans, pour exiger que son grand-père lui répare un Lego […].

Laure Flandrin, Le Rire

À lire en cliquant ici : que signifie amphigourique ? Quelle est son origine ?

Synonymes de comminatoire

Menaçant, intimidant, fulminant.

Antonymes

Conciliant, paisible, rassurant.

Étymologie de comminatoire

« Comminatoire » vient du latin médiéval comminatorius, « menaçant » (à propos d’une lettre notamment), dérivé de comminari, « adresser des menaces » (cum, « avec », minari, « menacer »). Ce terme appartient plutôt à la langue juridique ou à la langue soutenue et littéraire.