À l’aune : définition & origine [expression]

À l’aune de signifie : d’après, par rapport à, à la lumière de, en fonction de, au regarde de, etc.

 

À l’aune de : origine de l’expression


L’aune est une ancienne unité de mesure employée surtout pour les tissus, dont la longueur variait selon les localités. Il existait en France, au XVIIIe siècle, différentes aunes, dont la longueur s’échelonnaient de 60 à 120 cm (cf. Chambon Grégory, Marti Lionel, « L’Homme et la mesure. Nouvelles approches en sciences humaines et sociales des pratiques et représentations des poids et mesures », Histoire & mesure, 2020/1).

L’aune désignait par métonymie le bâton ou la règle qui permettait de prendre cette mesure.

Il a été introduit en français (alne, aulne) par le latin alnus, qui retranscrivait des termes germaniques (notamment le francique alina) signifiant « avant-bras ».

Cette unité de mesure est entrée dans de nombreuses locutions qui n’ont pas survécu longtemps à sa disparition au XIXe siècle, comme « long d’une aune », au sens de très long…

Il serait bien attrapé d’être en pension ; mal nourri, mal couché, accablé de travail, rudoyé par les maîtres, tourmenté par les camarades, souffrant du froid l’hiver, de la chaleur l’été ; ce serait une vie bien agréable pour Innocent, qui est paresseux, gourmand et indocile. Ah ! le voilà qui arrive avec un visage long d’une aune. »

Ségur, Les Deux Nigauds, 1863

… « savoir ce ce qu’en vaut l’aune » de quelque chose : savoir évaluer les difficultés de quelque chose, en avoir l’expérience…

Mon maître le lecteur, que ceci soit pour vous un avertissement ! Ne dites jamais que vous savez ce que vaut l’aune de cette histoire.

Champfleury, Chien-Caillou, 1847

ou « au bout de l’aune faut le drap  : tout à une fin, les choses dont on use finissent par manquer, etc.

Aujourd’hui, le souvenir de cette unité de mesure survit surtout dans la locution « à l’aune de », qui permet d’introduire la référence à partir de laquelle on évalue quelque chose (comme si c’était l’unité de mesure à partir de laquelle on évaluait quelque chose, on mesure à l’aune de quelque chose).

 

Exemples


La très populaire présidente de Fratelli d’Italia (extrême droite postfasciste), Giorgia Meloni, n’a pas pour habitude de mâcher ses mots, mais même à l’aune de ses excès habituels, la virulence de son attaque contre l’universitaire italien Tomaso Montanari, le 29 août dans les colonnes du quotidien Il Giornale (droite), a quelque chose d’inhabituel.

Lemonde.fr

 

En fait, l’image de l’art moderne, qui se maintient à travers les médias de toutes sortes, contribue à déconsidérer l’art contemporain : on juge le présent à l’aune du temps passé, où les critères de valeur subsistaient, où la « modernité » était cernée et tenait tout entière dans le concept d’« avant-garde », où l’art, semblait-il, assumait sa fonction critique.

Anne Cauquelin, L’Art contemporain

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *