À voile et à vapeur : définition & origine [expression]

À voile et à vapeur signifie : être bisexuel.

Synonyme : bique et bouc, à poil et à plume.

 

Voir ici : pourquoi dit-on « perdreau de l’année » ?

 

À voile et à vapeur : origine de l’expression


Marcher ou être à voile et à vapeur est une métaphore de la bisexualité qui repose sur le double fonctionnement de certains navires du XIXe siècle. Cette métaphore permettait probablement d’évoquer à mots couverts une orientation sexuelle qui était considérée comme tabou.

Le contexte marin repose peut-être sur d’anciennes métaphores, aujourd’hui disparues, sur les voiles et l’homosexualité. Selon l’argot des voleurs rapporté par Les Voleurs (1837) de Vidocq :

Corvette, s.m. – Jeune sodomite. Terme usité au bagne.

Frégate, s.m. – Jeune pédéraste. Terme des bagnes

Selon le Dictionnaire de la langue verte (1866) de Delvau, très prude :

Corvette, L’Éphestion s.f. des Alexandres populaciers, — dans l’argot des voleurs

Héphestion était tenu pour l’amant d’Alexandre.

 

Exemple


Il étudia le portrait puis hochant la tête, dit : – Bien sûr, des tas de fois, un mec un peu allumé, je crois qu’il marche à voile et à vapeur, j’veux dire que j’l’ai déjà vu en conversation plutôt animée avec des hommes et des femmes.

James Ellroy, À cause de la nuit

 

Il courait de drôles de bruits sur son compte : qu’il était à voile et à vapeur, qu’il avait été gigolo dans sa jeunesse… C’était en tout cas un très bon cambrioleur, un peu escroc qui avait fait de très belles affaires avant guerre.

Éric Guillon, Le Bon Camp

 

Ils veulent rendre la bisexualité – jusqu’ici marginalisée – plus visible, avec un argument imparable : «Nous sommes là.» Bi’Cause a été fondée en 1995 par des femmes. Depuis, l’association (mixte) continue à accueillir de nouveaux membres à qui la société demande de renier une partie d’eux-mêmes. Dans le milieu homo, «les bi ont souvent été vus comme des traîtres, des dissidents qui ne s’assument pas», souligne Nicolas Bernard, président de Bi’Cause (lire plus loin). «On les voit comme des profiteurs, à voile et à vapeur, qui cèdent à toutes les pulsions, complète Nelly, trésorière de l’association.

Liberation.fr

À lire

Sylvie Claval, Claude Duneton, Le Bouquet des expressions imagées

Sophie Chantreau, Alain Rey, Dictionnaire d’expressions et locutions

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. karl houtmann dit :

    « Marcher à voile et à vapeur » signifie la bisexualité de l’individu dont il est question. Au milieu du XIXᵉ siècle, les bateaux à voile s’équipent de moteur, des chaudières à vapeur, actionnant soit une hélice, soit une roue à aube. Mais ces même bateau conservent une partie de leur voilure (grand mat, grand voile, …). Des bateaux à voile et à vapeur. La métaphore sur l’homosexualité vient du fait que le vent prend les voiles par l’arrière. Alors que le moteur pousse le bateau vers l’avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *