125 Vues
Enregistrer

Haut les cœurs : definition & origine [expression]

Publié le 27/04/2021
2 commentaires

Définition : « Haut les cœurs ! » est une exhortation au courage, à la vaillance, à la vertu. Dire « haut les cœurs ! » à des compagnons, c’est les inciter au courage et à l’énergie. Si elle est toujours employée aujourd’hui, cette expression semble toutefois tomber petit à petit en désuétude. Exemples : 

  • Je sais que tu fais des efforts, je sais que c’est difficile et que les résultats ne sont pas encore là. Mais, haut les cœurs ! Tu seras vite récompensée, j’en suis certain.
  • Mes amis, dans les heures terribles que nous traversons, je ne peux qu’appeler qu’à notre ressaisissement collectif, pour que nous soyons unis face à l’adversité. Haut les cœurs et vive la patrie !
  • Allez, haut les cœurs ! Si tu te laisses dominer par la maladie, c’est elle qui aura gagner. 
  • Des applaudissements convaincus le réveillent ; il se lève, s’’avance et complimente gauchement Mlle Sergent qui devient aussitôt farouche, regarde à terre et rentre dans sa coquille. Drôle de femme ! On nous déloge, on nous remplace par les élèves de l’école des garçons, qui viennent braire un chœur imbécile :
    Sursum corda ! sursum corda !
    Haut les cœurs ! que cette devise Soit notre cri de ralliement.
    Éloignons tout ce qui divise V°our marcher au but sûrement !
    Arrière le froid égoïsme Qui, mieux que les traîtres vendus,
    Étouffe le patriotisme. etc. etc. (Colette, Claudine à l’école)

 

Origine de l’expression « haut les cœurs ! »

Il faut bien distinguer cette expression de son paronyme « haut-le-cœur », qui renvoie quant à lui à une sensation de dégoût ou de soulèvement de l’estomac. Ici, le cœur n’est pas la métaphore du ventre, mais du courage, de la vigueur, de l’ardeur, de la résolution. L’adverbe « haut » appelle le cœur à se lever et à affronter l’adversité. Selon le Dictionnaire d’expressions et locutions d’Alain Rey et Sophie Chantreau, les cœurs désignent, par métonymie, les hommes, les individus, et l’adverbe « haut » est lié au fantasme de l’érection ou du bond. Selon l’Académie française, cette expression traduit le latin chrétien sursum corda, de sens similaire (« élevons nos cœurs ! »). Il y a de nombreuses expressions où « cœur » est employé dans un sens métaphorique similaire : avoir à cœur de, mettre du cœur à l’ouvrage, faire contre mauvaise fortune bon cœur, etc. Voir ici : rancœur et rancune, quelle différence ?