« Anoblir » et « ennoblir » : quelle différence ?

« Anoblir » et « ennoblir » sont des paronymes et des synonymes. Tous deux dérivent de « noble ».

 

Anoblir : définition


« Anoblir signifie » : conférer à une personne la qualité de noble. 

Le roi Jean anoblit son chancelier Guillaume de Dormans : car alors aucun office de clerc, d’homme de loi, d’homme de robe longue, ne donnait rang parmi la noblesse […]

Voltaire, De la noblesse

 

En 2003, la rock star a de même refusé d’être anobli par la reine. Contrairement à Mick Jagger, à Paul McCartney ou à Elton John, il ne voulait pas se faire appeler « Sir ».

Lemonde.fr

On parle à ce propos d’un « anoblissement ». 

Par extension, « anoblir » signifie : empreindre de la noblesse, lui donner plus de dignité, d’élévation, de grandeur, de considération. 

Mais on dirait que le Créateur, sournois et cynique, a voulu interdire à l’homme de jamais anoblir, embellir et idéaliser sa rencontre avec la femme.

Maupassant, L’Inutile beauté

 

Et Françoise, en bonne et honnête servante qui entendait faire respecter son maître comme elle le respecte elle-même, s’était drapée de cette majesté qui anoblit les entremetteuses dans les tableaux de vieux maîtres […]

Proust, La Prisonnière

 

Attention : le verbe n’a qu’un seul « n ».

 

À lire ici : « civil » et « civique », quelle différence ?

 

Ennoblir : définition


De même sens qu’anoblir, même si certaines autorités, comme l’Académie, relèvent qu’il n’est plus employé pour dire « conférer la qualité de noble ». Ce verbe concurrent d’ « anoblir » semble surtout être de moins en moins employé, même si l’on peut toujours le trouver aujourd’hui (cf. google Ngram).

Par mes soins, les hommes et les choses dont il était entouré contribuèrent à lui ennoblir, à lui élever l’âme, à lui donner l’amour du vrai, l’horreur du mensonge, à le rendre simple et naturel en paroles, en actions, en manières.

Balzac, Le Médecin de campagne

 

[…] la beauté est une qualité si forte qu’elle ne peut qu’ennoblir les âmes ;

Baudelaire, Réflexions sur mes contemporains

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.