« Exprès », « expresse », « express » : quelle différence ?

« Exprès », « expresse » et « express » sont des paronymes. 

 

Exprès : adjectif variable


Du latin expressus, « mis en relief, en saillie », « exprimé nettement, bien articulé », participe passé d’exprimere, « faire sortir en pressant, exprimer ». Le « s » final se prononce.

Au féminin : expresse.

Exprès signifie : nettement exprimé, énoncé de manière formelle et impérative. Cet adjectif a une connotation juridique.

Le contraire est « tacite ».

— Parbleu, monsieur, j’ai l’honneur de vous répéter que je suis porteur de l’ordre exprès de M. le ministre de l’Intérieur.

Stendhal, Lucien Leuwen

 

L’employeur ne peut rompre le contrat de travail que s’il justifie soit de son impossibilité de proposer un emploi dans les conditions prévues à l’article L. 1226-10, soit du refus par le salarié de l’emploi proposé dans ces conditions, soit de la mention expresse dans l’avis du médecin du travail que tout maintien du salarié dans l’emploi serait gravement préjudiciable à sa santé ou que l’état de santé du salarié fait obstacle à tout reclassement dans l’emploi.

Article L1226-12 du Code du travail

 

 

Exprès : adverbe


Cet adverbe signifie : délibérément, intentionnellement, volontairement.

Se prononce eksprè.

Elle le fait exprès, je pense, pour me choquer et pour que je ne m’attache point à elle.

Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes

 

Exprès : adjectif invariable


Cet adjectif invariable qualifie le courrier spécial, qui porte la mention exprès, qui doit être remis rapidement à son destinataire.

Comme l’on ne pouvait alors faire parvenir de lettre à moins d’envoyer un messager exprès, Evert était venu en personne faire ses excuses.

Traduction de J.F. Cooper

Par métonymie, un exprès désigne le courrier en lui-même.

 

Express : nom et adjectif invariable


De l’anglais express, « destiné à un usage particulier », lui-même emprunté à l’adjectif exprès(esse).

« Express » est soit un nom, qui désigne un train rapide qui ne s’arrête pas à toutes les gares (ex : Le Crime de l’Orient-Express, roman d’Agatha Christie, 1934) ou un adjectif, qui qualifie ce type de train, ou tout ce qui permet de faire quelque chose rapidement (une voie express) ou tout ce qui a été fait rapidement.

Et il était en plein sur les rails, lorsque l’express, là-bas, à cent mètres, déboucha de la tranchée.

Zola, La Bête humaine

 

De 1964 à 1968, les berges de la rive droite sont aménagées en vue de la création d’une voie express. Le projet à l’identique prévu sur la rive gauche est arrêté en 1974.

Yvan Combeau, Histoire de Paris

 

 

Express (nom)


De l’italien caffè espresso, ce dernier terme étant le participe passé de exprimere, « extraire en pressant ».

Il sert d’équivalent à espresso, mais il est très rare aujourd’hui. Le terme italien est dominant.

Je ne garde de ce moment qu’une photographie où le joueur fait semblant deboire un expressà la petite terrasse d’un café avant que l’attroupement ne devienne incontrôlable […]

Franck Courtès, La Dernière Photo

 

 

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.