« Avoir tort » ou « avoir tord » : orthographe

On écrit : avoir tort

Le « tort » est le fait pour une personne d’avoir une position contraire à la raison, à la vérité, au droit. On retrouve ce mot dans les locutions « faire du tort à quelqu’un » ou « à tort ou à raison ». 

« Tord » est la troisième personne du singulier du verbe « tordre » à l’indicatif présent. 

Cependant, ces deux formes ne sont pas étrangères l’une l’autre. En effet, ce terme vient du latin tortum, c’est-à-dire « injustice », qui est le participe passif tortus, tordu.

Voir ici : « en suspens » ou « en suspend » ?

 

Exemples avec « avoir tort »


avoir tord avoir tort orthographe

Allégorie de la justice punissant l’injustice, Jean-Marc Nattier (détail)

 

La réformation (je l’ai déjà dit) a tort de se montrer dans les monuments catholiques qu’elle a envahis ; elle y est mesquine et honteuse. 

Chateaubriand, Mémoires d’Outre-tombe

 

Mais pour un homme comme M. Vinteuil il devait entrer bien plus de souffrance que pour un autre dans la résignation à une de ces situations qu’on croit à tort être l’apanage exclusif du monde de la bohème

Proust, À la recherche du temps perdu

 

Les révolutionnaires ont tort ; car, s’ils voient le mal, ils n’ont pas plus que les autres l’idée organisatrice. Or il est absurde de détruire, quand on n’a rien à mettre en place 

Renan, L’Avenir de la science

 

De toute évidence, il en devait être un qui avait raison, et l’autre tort.

Saint-Exupéry, Citadelle

 

Depuis la guerre du Biafra (1967 -1970), la notion de « génocide » est un mot-clef dans la politique nigériane, employé à tort et à travers, manipulé pour parler des violences contre les communautés igbo ou en général contre les chrétiens.

Lemonde.fr

 

Les parents accusés à tort en 2012 de maltraitance sur leur fille alors âgée de 3 mois, le mutisme des médecins et les faux pas des services sociaux qui n’ont pas voulu entendre qu’elle était atteinte de la même maladie orpheline que sa mère, l’emballement de la machine judiciaire, un procès…

Leparisien.fr

 

Si leurs compétences sont largement valorisées à l’étranger, en France, l’image de l’enseignant-chercheur détaché des contingences matérielles quotidiennes leur fait du tort.

Forbes.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

10 réponses

  1. Dominique Ventre dit :

    Question : « On est gouverné » ou « on est gouvernés » ?

    Merci de votre réponse.

  2. David dit :

    On est gouverné.
    Le peuple est gouverné.
    Nous sommes gouvernés.
    On représente plusieurs personnes, mais reste singulier au même titre que « le peuple » ou « la population ».

  3. Amelie dit :

    A l’école on me disait toujours de remplacer « on » par « l’homme »
    Donc on est gouverné car « l’homme est gouverné »

  1. 07/02/2019

    […] apocryphe, en parlant d’un texte ou d’un autre document, est inauthentique, douteux, attribué à tort à un auteur ou relatant une histoire dont l’authenticité n’a pas été validée par une […]

  2. 19/02/2019

    […] apocryphe, en parlant d’un texte ou d’un autre document, est inauthentique, douteux, attribué à tort à un auteur ou relatant une histoire dont l’authenticité n’a pas été validée par une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *