« Cadavéreux » et « cadavérique » : quelle différence ?

Cadavéreux et cadavérique sont des adjectifs paronymes et synonymes, dérivé de cadavre, du latin de même sens cadaver.

Certains dictionnaire, comme celui de Jean Girodet (Dictionnaire Bordas des difficultés de la langue française) ou le Larousse distinguent les deux termes selon une fine nuance : « cadavéreux » renverrait à ce qui évoque un cadavre (par analogie), « cadavérique » renverrait à ce qui est propre au cadavre. Il faut ajouter que ce qui distingue aussi ces deux termes est la fréquence d’usage : « cadavérique », qui entre dans certaines locutions relativement courantes (comme « rigidité cadavérique ») est bien plus employé que « cadavéreux », adjectif mal connu (cf. Google NGram). Le Dictionnaire historique de la langue française considère « cadavéreux » comme « plus soutenu ».

 

Cadavéreux : définition


Du latin de même sens cadaverosus

Cadavéreux signifie :

1. qui est propre au cadavre, qui tient du cadavre ;

[…] il voyait les larmes de cette femme et de ses enfants, il entendait le rugissement du lion, il sentait l’odeur cadavéreuse de ce corps déjà verdâtre.

Flaubert, Un Parfum à sentir

2. qui ressemble à un cadavre, qui rappelle un cadavre ;

Pons était monstre-né ; son père et sa mère l’avaient obtenu dans leur vieillesse, et il portait les stigmates de cette naissance hors de saison sur son teint cadavéreux qui semblait avoir été contracté dans le bocal d’esprit-de-vin où la science conserve certains fœtus extraordinaires.

Balzac, Le Cousin Pons

 

Elles tiennent étrangement du fantôme et de l’animal, — se faisant tentantes par un caractère d’apparition, par l’aspect cadavéreux, par l’enluminure macabre, enfin par un renversement de nature parlant à des appétits d’amour viciés.

Goncourt, Journal, 1865

À lire ici : « nettoyage » et « nettoiement », quelle différence ?

 

Cadavérique : définition


Du latin cadaver, « cadavre ».

1. qui est propre au cadavre, qui tient du cadavre ;

La composition des listes d’instruments laisse entrevoir les procédés techniques utilisés par leurs auteurs lors de la réalisation de l’examen cadavérique.

Sandra Menenteau, L’Autopsie judiciaire

 

L’odeur cadavérique se fait sentir dans tous les recoins de la capitale qui accueille de nombreuses industries dangereuses et loge des centaines de personnes obligées d’utiliser des cheminées à bois ou à charbon, extrêmement polluantes.

Agnès Walch, La Vie sous l’Ancien Régime

 

– l’expression « rigidité cadavérique » (rigor mortis en latin) renvoie au raidissement musculaire post-mortem

On prit le corps du comédien défunt, qui fut étendu sur la table et respectueusement recouvert d’un manteau. Sous l’étoffe se sculptait à grands plis la rigidité cadavérique et se découpait le profil aigu de la face, peut-être plus effrayante ainsi que dévoilée.

Gautier, Le Capitaine Fracasse

 

 

2. qui ressemble à un cadavre, qui rappelle un cadavre ;

Tous ces hommes à face cadavérique, qui sont devant nous et derrière nous, au bout de leurs forces, vides de paroles comme de volonté, tous ces hommes chargés de terre, et qui portent, pourrait-on dire, leur ensevelissement, se ressemblent comme s’ils étaient nus

Henri Barbusse, Le Feu

 

Sur « cadavérique » a été formé l’adverbe, par Huysmans, « cadavériquement » : 

Ses souhaits s’exauçaient ; elle était cadavériquement laide. Ses prétendants se réjouirent d’avoir été évincés et elle ne craignit plus de se montrer.

Sainte Lydwine de Schiedam

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.