« Recouvrer » et « recouvrir » sont des paronymes.

Certaines formes conjuguées de ces verbes sont communes, comme comme le présent ou l’imparfait, ce qui peut prêter à confusion :

Présent

je recouvre
tu recouvres
il recouvre
nous recouvrons
vous recouvrez
ils recouvrent

 

Imparfait :

je recouvrais
tu recouvrais
il recouvrait
nous recouvrions
vous recouvriez
ils recouvraient

 

En revanche, les participes passés sont différents : « recouvré » (recouvrer) et « recouvert » (recouvrir).

 

Recouvrer


Du latin médiéval recuperare, « retrouver, revenir en possession de », « regagner, récupérer », « restaurer, renouveler ».

« Recouvrer » signifie :

1. récupérer ce qui était perdu, retrouver ;

[…] heureux qui, après avoir eu quelques accès de cette fièvre de l’esprit, peut recouvrer une santé tolérable !

Voltaire, Dictionnaire philosophique

 

La pauvre comtesse Livia, pâle et muette, sanglotait sur son canapé, combattue entre la joie de recouvrer son enfant, tout à elle, et la honte de la voir abandonnée par son amant !

Lamartine, Nouvelles confidences

 

2. recevoir une somme qui était due ;

Cependant l’argent manquait à la maison, et ce matin-là, bravement, Léopold avait dit se mettre en route pour aller recouvrer une créance à Vézelise.

Barrès, La Colline inspirée

 

3. recouvrer les impôts : percevoir les impôts.

L’avilissement du prix du blé est extrême… La détresse reconnue des contribuables a fait naître dans beaucoup d’esprits des doutes sur la possibilité de recouvrer l’impôt dans son intégrité…

Rapports des commissions de la chambre des Pairs, 1821

 

À lire ici : « vernir » et « vernisser », quelle différence ?

 

Recouvrir


De « couvrir », auquel a été ajouté le préfixe -re.

« Recouvrir » signifie :

1. couvrir à nouveau ;

Elle recouvrait l’enfant, dont les mains, sans cesse, repoussaient le drap.

Zola, L’Œuvre

 

2. couvrir entièrement ;

Ce fut un froid très-vif, qui ne tarda pas à recouvrir intérieurement la vitre des hublots d’une épaisse couche de glace.

Verne, Autour de la Lune

 

3. camoufler quelque chose de désagréable ou vicieux derrière des apparences trompeuses ;

Le silence, l’étouffement, je ne connais que ça. J’agirai, j’y mettrai le prix; mais, pour la famille, il faut recouvrir tout ça… 

Mauriac, Thérèse Desqueyroux (TLFi)

 

4. sens très courant : correspondre à quelque chose, embrasser un domaine, se confondre, coïncider ;

Marie-Anne Yemsi : En fait, « Ubuntu » n’est pas difficile à traduire. Il recouvre simplement des notions en un seul mot que nous devons expliquer en plusieurs termes. Le mot « Ubuntu » vient des langues bantoues du sud de l’Afrique et signifie faire humanité avec les autres.

rfi.fr