« Distancer » et « distancier » sont des paronymes.

 

Distancer : dépasser


Emprunté à l’anglais distance« distancer » signifie : 

1. dépasser quelqu’un ou quelque chose, au sens de laisser une distance derrière soi ou prendre de l’avance ;

Des porte-flambeaux à cheval secouaient joyeusement leurs torches sur les arbres de la route, et se retournaient de temps en temps pour ne pas distancer les cavaliers qui les suivaient.

Dumas, Le Vicomte de Bragelonne

 

– souvent employé avec « laisser » : laisser distancer. 

Mais, maintenant, il n’eût as osé revenir seul en arrière, et il s’efforçait de ne point se laisser distancer par son intraitable compagnon.

Verne, Le Château des Carpathes

 

– Dans le monde des courses hippiques, distancer un cheval, c’est le disqualifier ou le retrograder.

Après enquête, INFERNO PIPER, arrivée deuxième, a été distancé pour avoir gêné IMPRESSIONIST.

Canalturf.com

 

2. par métaphore d’après ce sens : être meilleur qu’un autre, être devant lui ; 

Le coup-d’œil de l’intérêt privé distancera toujours de vingt-cinq ans celui d’une assemblée de législateurs. Quelle leçon pour un pays !

Balzac, Les Paysans

 

3. établir une distance entre les choses ou les personnes. 

Il ajouta que ce coup d’œil, sans plus, avait déterminé sa venue dans l’île ; que les savants Piritané, au moyen de nombres figurés par des signes et combinés entre eux, en concluraient combien de pas distancent du soleil la terre Tahiti […]

Segalen, Les Immémoriaux

 

À lire ici : « prodige » et « prodigue », quelle différence ? 

 

Distancier : prendre du recul


Néologisme de la deuxième moitié du XXe siècle (cf. Google Ngram), il correspondrait selon le Dictionnaire historique de la langue française à la « distanciation », concept qui traduit Verfremdungs, développé par le dramaturge allemand Bertold Brecht (1898 – 1956) qui a cherché à établir dans ses œuvres chez les spectateurs une distance entre eux et la réalité afin d’éveiller leur esprit critique.

Cependant, il est utilisé bien au-delà du domaine de la critique théâtrale. Souvent employé à la forme pronominale, « se distancier » signifie en général : 

1. mettre de la distance, physique ou morale, entre soi et les choses ou les personnes, prendre du recul. 

La cinéaste a avoué dès le départ avoir romancé des épisodes. En modifiant le nom de la chanteuse, elle choisissait de s’en distancier…

ledevoir.com

 

2. laisser de la distance, dépasser. Il concurrence alors « distancer » : 

Pour Dominique Mégret, gérant du fonds Swisscom Ventures et auteur de «Deeptech Nation», c’est dans l’innovation basée sur la science que la Suisse se démarque. Elle doit davantage investir si elle ne veut pas se laisser distancier.

Letemps.Ch