592 Vues
Enregistrer

Ces expériences « m’ont permises » ou « m’ont permis » ?

Publié le 11/10/2022
3 commentaires

On écrit : ces expériences m’ont permis, même quand une femme s’exprime. En effet, le verbe occasionnellement pronominal « se permettre » est employé avec le verbe avoir, qui n’appelle pas l’accord. L’accord du participe passé « permis » du verbe « se permettre » s’imposerait si un complément d’objet direct (COD) précédait l’auxiliaire. Or, dans ce morceau de phrase, « ces expériences » n’est pas COD mais le sujet du verbe, et le pronom réfléchi « m’ » est un complément d’objet indirect (COI, ces expériences ont permis à qui ? à moi). Exemples :

  • Ces expériences m’ont permis de mieux maîtriser mes émotions dans les situations d’urgence.
  • Ces expériences m’ont permis de développer des compétences variées.
  • Ces expériences m’ont permis de rencontrer des personnes venues de tous horizons.
  • « À d’autres moments, ces expériences m’ont permis de jouer avec l’idée du suicide progressif, du trépas par inanition qui fut celui de certains philosophes […]  » (Yourcenar, Mémoires d’Hadrien)

En revanche, dans une phrase comme « les avancées que ces expériences m’ont permises, je les dois à ton soutien », l’accord s’impose parce que le COD, « que », qui reprend « les avancées », est placé avant le verbe. Ces expériences m’ont permis quoi ? « Les avancées ». Il est vrai cependant que ce genre de tournure n’est pas courant. « Se permettre » est en général suivi par la préposition « de ».

De la même manière, l’accord s’impose aussi dans : « J’ai raconté déjà certaines des découvertes que m’ont permises ces explorations dans une série de cinq ouvrages […] » (Jean-Louis Gouraud, Petite Géographie du cheval). Le COD est « que », qui reprend « des découvertes », et le sujet est « ces expériences ».

Autre exemple : « Grâce aux avancées théoriques que m’ont permises les recherches que je viens de décrire, je voudrais proposer un nouveau modèle pour les thérapies conjugales et familiales » (Mony Elkaïm, Si tu m’aimes, ne m’aime pas).

Vous devez cliquer ici pour lire l’article : « elle s’est rendue compte » ou « elle s’est rendu compte » ?