423 Vues
Enregistrer

« D’affilé » · « d’affilée » · « d’affilées » : comment accorder ?

Publié le 12/10/2022
0 commentaire

On écrit toujours : d’affilée. Cette locution adverbiale, introduite par la préposition « de » est invariable. Bien qu’elle ait souvent la fonction d’épithète ou d’attribut, elle ne prend jamais la marque du pluriel, et conserve toujours sa terminaison en -ée. Formée au XIXe siècle à partir du participe passé de l’ancien verbe « affiler » (planter en ligne), elle renvoie littéralement à ce qui est « à la file » (cf. Dictionnaire historique de la langue française, Robert) et signifie : « à la suite, sans interruption, qui se suivent à la file ». On ne trouve pas de résultats antérieurs à la première moitié du XIXe siècle sur Gallica. On n’écrit donc jamais « deux semaines d’affilées » mais « deux semaines d’affilée », même si elle complète un nom au pluriel. La 8e édition du Dictionnaire de l’Académie française relève la variante « d’une affilée », mais cette locution n’est pas en usage. On peut toutefois la mémoriser pour se souvenir de l’orthographe.

Cette locution appartient au langage ordinaire, et il n’est pas certain qu’elle soit courante dans les discours au registre plus soutenu.

Exemples

  • L’équipe de football de cette ville a remportée cinq victoires d’affilée au championnat.
  • J’ai écrit trois heures d’affilée pour terminer mon mémoire.
  • « […] avec ses dix-huit fenêtres d’affilée et son fronton dans le tympan duquel était logée une puissante horloge. » (Huysmans, La Cathédrale)
  • « Ils restèrent, cette fois, dix jours d’affilée pris dans la brume épaisse, sans rien voir. » (Loti, Pêcheur d’Islande)
  • « Me voilà cheux nous, où, après avoir embrassé mes enfants et petits-enfants, j’ai dormi trente-six heures d’affilée » (George Sand, Correspondance)
  • « À seize ou dix-sept ans, j’ai lu Salammbô d’affilée avec autant de passion que j’en mettais à douze à dévorer les Enfants du capitaine Grant.» (Thibaudet, Gustave Flaubert)
  • « La concierge qui est une gaillarde me questionne brusquement et d’affilée. » (Jules Vallès, Le Bachelier)

Vous devez cliquer ici pour lire l’article : quel est le pluriel de « fou rire » ?