« Fantasme » ou « phantasme » : orthographe

On écrit : fantasme.

Un fantasme est au sens propre une vision hallucinatoire.

Le terme est surtout utilisé comme traduction de la Phantasie de Freud, le père de la psychanalyse (voir ici), qui désigne un scénario imaginaire dans lequel le sujet accomplit un désir inconscient.

Cette nouvelle genèse peut expliquer l’utilisation courante du terme pour parler des désirs sexuels cachés des individus.

VOIR ICI : une liste de mots liaisons pour enrichir sont expression !

 

Exemples avec fantasme


fantasme ou phantasme orthographe

L’Enlèvement des filles de Leucippe, Rubens, 1617 (détail) | Wikimedia Commons

Cet homme halluciné vit dans ses fantasmes.

Le président était habité par un immense fantasme : gouverner l’esprit de son peuple.

 

Le budget de l’Elysée, le train de vie « somptuaire » du chef de l’Etat font l’objet de nombreux fantasmes. En grande partie à cause du « secret-dépense » qui, jusqu’à une date récente, a entouré ces sujets. 

Lemonde.fr

 

Ils ne sont pas nombreux à s’être aperçus que les autos vont plus vite que les chevaux, et même qu’elles ne sont pas des chevaux… Cependant, j’ai cru remarquer, qu’aujourd’hui, autour des grandes villes, et sur les routes particulièrement fréquentées, ils commencent à acquérir un semblant d’éducation. Ils deviennent prudents ; ils réfléchissent. J’en vois en qui se révèlent, encore obscurément, il est vrai, le sens de la vie, de leur vie de chien, et le sentiment plus net des réalités… Peut-être arriveraient-ils à être tout à fait sages et pratiques, à se débarrasser complètement de leurs fantasmes, s’il n’y avait pas le maître, s’il n’y avait pas la fidélité vouée au maître. C’est leur grand malheur…

Mirbeau, La 628-E8

 

Phantasme

La graphie « phantasme » existe mais elle est considérée comme vieillie. Fantasme vient en effet du latin phantasma, lui-même venu du grec phantasma, « apparition, image offerte à l’esprit par un objet » ou « spectre, fantôme».

Exemple :

Il y a là des feux nouveaux des couleurs jamais vues
Mille phantasmes impondérables
Auxquels il faut donner de la réalité

Apollinaire, La Jolie Rousse

 

L’adjectif fantasmatique est dérivé de fantasme.

Cette lugubre dalle calviniste, sans croix, avec le seul nom terrifiant et fantasmatique de Louis XVII

Léon Bloy, cité par le TLFi

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *