147 Vues
Enregistrer

Grand raout : définition · exemples · étymologie

Publié le 15/09/2023
2 commentaires

Définition de « grand raout »

Un raout est à l’origine une grande réception mondaine, et par extension une réunion, un rassemblement, une fête, un congrès, etc. Raout est rarement employé aujourd’hui sans l’adjectif « grand » qui le précède. Ainsi, on pourrait parler du salon de l’agriculture d’un pays comme du « grand raout du secteur primaire ». L’adjectif « grand » vient souvent renforcer un usage parfois  péjoratif de « raout » : quand on parle d’un raout et, a fortiori, d’un « grand raout », c’est, de temps à autre, pour dénoncer ou moquer, avec ironie, d’un rassemblement, composé le plus souvent de personnes que l’on n’aime pas.  Ainsi, on pourrait déceler une nuance de moquerie ou de raillerie quand on entend parler du « grand raout du patronat » à propos du congrès annuel d’un syndicats de patrons.

La locution « grand raout » appartient à la langue journalistique, à la langue de l’échange des idées, de l’éditorialisme, des livres, etc. On la trouve le plus souvent dans des articles, et on l’entend dans des émissions de débats à la télévision.

Étymologie de raout

Raout, d’abord écrit rout, est un emprunt du XVIIIe siècle à l’anglais (ancien) rout, « compagnie, bande, troupe », qui a donné « grande réception », lui-même venu de l’ancien français.

On le trouve par exemple chez Balzac :

  • N’êtes-vous pas ce soir de la soirée de madame Firmiani, et demain du raout de la duchesse de Grandlieu ? (Illusions perdues)

Exemples

  • L’inauguration de la galerie d’art de Mme.Chastois a été un grand raout de tout ce que la ville comptait de plus important en matière artistique.
  • Je me suis rendu au forum économique mondial, ou forum de Davos, grand raout de l’influence en économie, qui rassemble aussi bien des hommes politiques que des chefs d’entreprise.