Rancœur et rancune : quelle différence ?

Rancœur et rancune sont synonymes. Le premier, plus littéraire et recherché (vieilli pour le Littré, dictionnaire du XIXe siècle), est moins employé que le second, mais il se maintient néanmoins dans l’usage. 

Ces termes renvoient à une haine cachée, un ressentiment né du souvenir tenace d’une offense. 

L’expression courante « sans rancune » n’est en règle générale pas employée avec « rancœur » (on dit rarement « sans rancœur ! »). On emploie souvent ces termes avec les verbes garder et tenir

 

Exemples avec rancœur :


rancoeur rancune difference

Hamlet: Act IV, Scene V (détail), Benjamin West, 1792 (détail) | Wikimedia Commons

Un sentiment de rancœur le détruisait jour après jour. 

On éprouve souvent de la rancœur après une rupture amoureuse. 

Papa, saoul de rancœur, ne répondit pas un mot (Duhamel, cité par le TLFi). 

Levé d’un dos vraiment et gaîment volontaire,
Après la bonne haine et la chère rancœur.
Le rêve de tenir, implacable vainqueur.
Les ennemis du cœur et de l’âme et les autres ;
De voir couler des pleurs plus affreux que les nôtres
De leurs yeux dont on est le Moïse au rocher,

Verlaine

 

Exemples avec rancune :


Ils me gardaient une rancune tenace d’avoir abandonné leur cause. 

Son souvenir se rappelait toujours à moi avec rancune

Me tiens-tu rancune pour ce que je t’ai fait ? 

Sans rancune ! Mais ne recommence pas !

Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,
Le coeur gros de rancune et de désirs amers,
Et nous allons, suivant le rythme de la lame,
Berçant notre infini sur le fini des mers :

Baudelaire, Le voyage

 

L’adjectif « rancunier » a pris la place de l’ancien français rancuneux (voir le Dictionnaire historique de la langue française). 

« Rancœur » trouve sa racine dans le bas latin rancor, « rancidité », c’est-à-dire l’état de ce qui est rance, qui a pris une odeur désagréable au contact de l’air. Le ressentiment « sent donc le renfermé ». 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

3 réponses

  1. Jozefowicz Annick dit :

    Merci pour cette analyse de définitions équivalentes
    Chez moi la rancœur je la ressens avec un sentiment alors que la rancune c’est plus percutant c’est plus violent évidemment cela n engage que moi

  2. Sylvie dit :

    Merci pour cet article.
    Il me semble cependant que, si le sentiment est le même, la rancune est provoquée par une/des personne(s) et la rancoeur par un/des évènement(s) ou situation(s).

  3. Mon commentaire est proche des deux précédents : il me semble que la rancune est plus agressive ( j’en veux à quelqu’un ); la rancœur est plus intériorisée et je puis même en être l’objet ( je m’en veux ) .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *